samedi, 20 avril 2024

Pourquoi les fournisseurs de cloud public réduisent les frais de sortie

Les fournisseurs de services cloud publics sont souvent détestés parce qu’ils facturent le transfert d’informations ou des « frais de sortie » pour la suppression d’informations d’une société cloud spécifique. Si vous déplacez des données hors d’un fournisseur de cloud, cela a un coût ; par exemple, vous déplacez les données d’inventaire d’un système de stock résidant dans une entreprise de cloud public vers un système de chaîne d’approvisionnement sur site ou peut-être même chez un autre fournisseur de services de cloud public.

C’est le principal problème des fournisseurs de cloud qui J’entends. Les frais sont considérés comme approximatifs et préjudiciables à l’utilisation du cloud avec des systèmes qui existent en dehors d’un fournisseur particulier. Dans de nombreux cas, c’est un facteur qui explique que les applications ne soient pas dans le cloud aujourd’hui.

Ce qui se prépare

Ce mécontentement des consommateurs n’échappe pas aux fournisseurs de cloud, qui entament un changement substantiel. dans leurs stratégies de tarification en minimisant ces frais. Google Cloud a révélé qu’il supprimerait les frais de sortie, une mesure stratégique visant à attirer les consommateurs de ses plus grands concurrents, AWS et Microsoft. Il ne s’agissait pas simplement d’une question de prix, mais également d’une action face aux pressions réglementaires, à une concurrence plus forte et à la baisse significative du coût du matériel au cours des années précédentes. Le paysage du cloud computing a changé et les fournisseurs recherchent continuellement des méthodes pour se démarquer et attirer davantage d’utilisateurs.

Aujourd’hui, la concurrence ne se limite pas aux autres fournisseurs de cloud public, mais également aux fournisseurs gérés ( MSP) et les services cloud locaux. Les microclouds font également leur apparition, principalement motivés par l’IA générative et la nécessité de découvrir des alternatives cloud plus abordables pour utiliser à la demande des systèmes alimentés par GPU.

L’évolution des politiques gouvernementales et des besoins du marché exerce également une pression sur les entreprises pour qu’elles éliminent ou diminuent ces frais. Le meilleur exemple est la loi européenne sur les données, qui vise à encourager la concurrence en permettant aux consommateurs de changer plus facilement de fournisseur.

Sur un marché en pleine évolution, les utilisateurs recherchent de plus en plus des solutions cloud abordables et efficaces. Tout récemment, les dépenses liées au cloud ont fait l’objet d’une analyse, les entreprises n’étant pas ravies du coût élevé des services de cloud public qui leur étaient initialement proposés comme technologie permettant de réduire les coûts. Pas grand-chose.

Suivre le leader

AWS a emboîté le pas en renonçant aux frais de transfert de données pour les clients souhaitant déplacer leurs données en dehors d’AWS. L’entreprise a souligné que les changements n’obligeraient pas les consommateurs à modifier leur relation existante avec AWS, ce qui est une bonne nouvelle pour ceux qui gèrent ces contrats et accords. Il est possible que d’autres fournisseurs de cloud suivent.

Les ramifications de ces modifications sont diverses. Ils représentent l’évolution du marché du cloud computing grand public vers des structures tarifaires plus flexibles et compétitives. Le besoin croissant d’outils et de systèmes genAI entraînera probablement encore plus de besoins en services de cloud public, il s’agit donc plutôt d’une délocalisation de bonne volonté. Cela minimise les obstacles économiques au changement de fournisseur ou, plus souvent, à l’adoption d’architectures multicloud et de cloud hybride, ce qui est la réalité du cloud computing.

Mais ce n’est pas uniquement une question de bonne volonté. Outre les pressions réglementaires, il existe également une reconnaissance plus large de la nécessité d’interopérabilité et de facilité de déplacement des données entre différentes plates-formes cloud. Nous nous dirigeons vers des conceptions informatiques communes et ne semblons pas considérer les sociétés de cloud public comme la destination de tous les systèmes. « Le cloud » n’est qu’une autre alternative, tout comme les systèmes sur site, en périphérie, sur mobile, etc.

Ne pleurez pas pour les fournisseurs de services cloud

Malgré l’abandon des sorties frais, les entreprises qui naviguent dans l’environnement cloud doivent encore faire face à d’autres dépenses. Parmi les dépenses excessives liées au cloud, les frais de sortie n’entrent même pas en ligne de compte. La majorité des factures choquantes du cloud proviennent de la non-amélioration des systèmes transférés vers les cloud publics. Leur inefficacité se traduit par des dépenses beaucoup plus importantes, car ils utilisent moins efficacement les ressources, telles que le stockage et le calcul.

Les méthodes derrière ces modifications tarifaires pourraient indiquer une dynamique concurrentielle plus large en mouvement. Les fournisseurs de cloud ne sont pas stupides et, dans le cadre de ces « échecs en 3D », d’autres modifications sont envisagées. Comme je l’ai dit, la demande de services cloud augmentera probablement en raison de l’explosion du marché de l’IA générative. Cette demande existerait probablement, que les fournisseurs de services minimisent ou non les frais de sortie. Je ne vois pas de cas dans lequel les fournisseurs de cloud ne s’imposeraient pas, encore une fois. Je vois que cela pourrait ouvrir la voie à un environnement de cloud computing plus flexible, plus transparent et plus convivial, du moins je l’espère.

Ensuite, jetez un œil à ceci :

  • Pourquoi les entreprises quittent le cloud
  • 5 façons simples d’exécuter un LLM localement
  • Codage avec l’IA : conseils et bonnes pratiques des designers
  • Rencontrez Zig : l’alternative contemporaine au C
  • Qu’est-ce que l’IA générative ? L’intelligence artificielle qui produit
  • Les meilleurs logiciels open source de 2023

.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici