vendredi, 18 juin 2021

Un rapport d’Al Maali et de l’IsDBI met en lumière la relation entre la fintech et la finance durable

Cela fait partie des conclusions essentielles d’un nouveau rapport publié collectivement par l’Institut de la islamique de développement (IsDBI), le phare de la compréhension du Groupe IsDB, et du Groupe Al Maali, un fournisseur spécialisé de financement islamique et de conseil aux entreprises au Maroc.

Intitulé « Bridging Islamic Financing and Sustainability through Fintech : Concentrate Sur les pays du Maghreb », le tout nouveau rapport se concentre sur la façon de tirer parti de la fintech dans le secteur bancaire islamique pour lier le financement au développement durable.

Il constate que la pandémie de Covid-19 a souligné l’exigence de durabilité et l’orientation sociale de la finance pour parvenir au développement.

Lier le financement au développement durable a toujours été une priorité élevée. Néanmoins, son importance s’est multipliée pendant la pandémie de Covid-19, qui a activé la contraction du PIB et entravé la réalisation des objectifs de développement durable (ODD). Construire à l’ère post-Covid-19 et maintenir les ODD sur la bonne voie nécessite une forte implication des gouvernements fédéraux, du secteur privé et des institutions financières.

Le rapport clarifie davantage le rôle des banques participatives dans la clôture du financement écart pour les ODD dans l’Espace Maghreb. Il se concentre sur la façon de tirer parti de la fintech pour aligner la finance participative et l’avancement durable.

Dans ses commentaires sur le rapport, Dr. Sami Al-Suwailem, directeur général par intérim de l’IsDBI et économiste en chef du groupe IsDB a déclaré : « Ce rapport tente de trouver un équilibre entre la réalité et l’idéal. Il explique comment utiliser l’innovation dans la finance islamique pour atteindre l’efficacité et impact plus important sur le développement financier durable dans les pays membres de la BID. »

Dr. Wail Aaminou, PDG du groupe Al Maali, ajoute : « Le présent rapport offre une contribution importante aux régulateurs, aux institutions financières, aux organisations à but non lucratif ainsi qu’aux sociétés de technologie financière de la région du Maghreb sur la manière de créer des synergies et des environnements établis. qui aident à réussir tout en faisant bien. »

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici