mercredi, 27 avril 2022

Informations exclusives dans le procès de confidentialité des données biométriques expurgées

Les fichiers dans le cadre d’une lutte juridique contre la confidentialité des informations biométriques alléguant des infractions de la part d’Apple seront rédigés à des endroits qui pourraient autrement exposer des détails exclusifs sur le fonctionnement du traitement de l’entreprise sur l’appareil.

La rédaction a été approuvée par la juge en chef du district Nancy Rosenstengel, écrit le Madison–St. Clair Record, après qu’Apple a soumis un mémorandum de soutien pour que certaines parties du grief modifié soient expurgées.

La plainte, selon Apple, a été modifiée sur la base de « mois de découverte comprenant des fichiers qu’Apple a désignés comme privés ou extrêmement privés,  » et s’il était publié dans son intégralité, il offrirait à ses concurrents des informations sur les secrets commerciaux concernant le fonctionnement de sa biométrie faciale.

Une section du problème sous le titre « Collecte par le défendeur des données biométriques des plaignants sur ses serveurs » a été modifiée , selon le dossier, et montre le traitement d’Apple sur l’appareil, fait cependant valoir que le stockage de b Les informations iométriques sur les gadgets personnels via l’application Photos présentent un danger pour la sécurité des informations.

Apple devrait déposer une réponse au grief modifié le 14 janvier.

Les automobilistes surveillant la dernière application ciblée

L’application logicielle vendue pour le suivi de flotte par Netradyne Inc. aurait enfreint la loi de l’Illinois sur la confidentialité des informations biométriques (BIPA) dans un match récemment déposé dans le comté de Cook et signalé par Law360.

La plainte déclare que le logiciel de suivi des conducteurs utilisé par Bob’s Discount Rate Furnishings, à partir de 2021, a recueilli des informations biométriques sur le visage des chauffeurs afin d’identifier la conduite endormie ou distraite, mais sans avoir obtenu l’autorisation éclairée nécessaire des automobilistes. Le plaignant déclare avoir en fait été informé que les caméras étaient installées pour réduire les frais de litige liés aux accidents de la circulation, qu’il n’a pas signé de type d’autorisation ni reçu d’avis que ses données biométriques seraient collectées.

L’ajustement inclut également un prétendu défaut de fournir un calendrier de conservation des données.

Snapchat combat l’appel de l’ordonnance d’arbitrage

Snap demande à la Cour d’appel du septième circuit de confirmer la décision d’un tribunal inférieur selon laquelle un plaignant dans une autre confidentialité des informations biométriques relevant de la BIPA, qui est une petite, devrait être liée par l’arbitrage tel que spécifié dans les conditions d’utilisation de la plate-forme, indépendamment du fait qu’elle a réellement déformé son âge et qu’elle n’avait que 11 ans lorsqu’elle a accepté les conditions.

Law360 compose dans un article séparé que contrairement aux allégations des plaignants d’être incompétents pour former un contrat entre elle et Snapchat, l’inadmissibilité d’un individu à utiliser un service ne lui permet pas de se présenter sous un faux jour et après cela, utilisez le service sans être lié par ses conditions.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici