jeudi, 8 décembre 2022

La plateforme d’identité numérique iComply choisie pour le lancement de Thomson Reuters Marketplace

La société de technologie de réglementation iComply a été choisie comme partenaire de lancement de la conformité de l’identité numérique pour la nouvelle place de marché de Thomson Reuters.

La nouvelle boutique en ligne propose des options conçues pour aider à augmenter le retour sur investissement et accroître la valeur de investissements financiers d’innovation existants.

Le partenariat avec iComply permettra désormais à l’entreprise de vendre ses solutions biométriques Comprendre votre client (KYC), Anti-blanchiment d’argent (AML) et Identité numérique accéder à des solutions de gestion (IAM) sur la place de marché.

« La pandémie poussant les entreprises à être plus en ligne, les processus financiers qui nécessitaient auparavant une interaction en face à face finissent par devenir numériques », a commenté le PDG d’iComply, Matthew Unger. « Le Web a été créé pour déplacer des informations et les politiques d’identification des utilisateurs et d’accès à la gestion ont donc suivi les exigences du marché Internet. »

Selon Unger, à mesure que de plus en plus de banques se numérisent et que les technologies de pointe les entreprises commencent à offrir des services monétaires, ces exigences Internet ne sont pas constamment certifiées avec les exigences réglementaires.

« iComplyKYC résout ce problème en combinant des portails KYC de qualité bancaire avec votre identité existante, accédez à la gestion, à l’authentification unique, ou des options de gestion de l’identité numérique », a expliqué Unger.

En outre, le service de la société utilise l’informatique de pointe et l’intelligence artificielle pour traiter localement les données délicates des utilisateurs, aidant ainsi les organisations à respecter les lois régionales sur la confidentialité des données personnelles dans toutes les juridictions.

Le partenariat d’iComply avec Thomson Reuters fait suite à celui avec Microsoft que la société a conclu en avril dernier pour fournir des données biométriques pour la conformité KYC et AML via les partenaires du géant de la technologie.

Plus récemment, iComply a été répertorié dans le répertoire des fournisseurs de conformité de l’Autorité de réglementation des marchés financiers (FINRA) et a mis à jour sa plate-forme pour prendre en charge l’authentification biométrique sur l’appareil.

Signicat lance l’automatisation réglementaire service

Un tout nouveau service de bout en bout pour automatiser les contrôles de conformité KYC et AML lors de l’intégration du client a en fait été présenté par Signicat.

La solution tire parti de la plate-forme d’identité numérique de Signicat, et est développé pour s’intégrer aux flux de travail existants afin de se débarrasser de tous les contrôles manuels KYC et AML, consistant en la confirmation d’adresse et les contrôles par rapport aux sanctions et aux listes de personnes politiquement exposées (PEP). Pour les entreprises d’intégration, les vérifications des propriétaires de destinataires ultimes (UBO) sont constituées du flux de travail automatisé, déclare la société.

« L’intégration numérique est un équilibre entre la diligence raisonnable du client, les dépenses et l’expérience utilisateur », a déclaré Signicat PDG Asger Hattel. «Les clients n’acceptent plus les processus semi-numériques, mais il existe quelques solutions sur mesure qui permettent un processus d’intégration entièrement numérique. Avec l’intégration des services, l’intégration conforme à la norme AML est encore plus compliquée car les structures de propriété peuvent être complexes et simplement ouvrir un compte bancaire. pour une entreprise est encore généralement un travail manuel, même dans les marchés les plus développés numériquement tels que les pays nordiques. « 

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici