dimanche, 4 décembre 2022

Laxton choisi lors de la troisième tentative du Libéria de sous-traiter des kits d’inscription biométrique des électeurs

 

Le groupe Laxton a été sélectionné pour fournir du matériel et des logiciels d’inscription biométrique des électeurs au Libéria par la Commission électorale nationale du pays à la suite d’une refonte du processus de sélection des offres.

Le NEC a envoyé cette semaine une demande de « non-objection » à la Commission des marchés publics et des concessions (PPCC) du Libéria, qui, si elle est accordée, conduira à l’attribution du contrat, The New Dawn rapporte. La demande note la recommandation de PPCC de sélectionner parmi les soumissionnaires restants après qu’une précédente demande du NEC d’attribuer le contrat à Ekemp a été rejetée à deux reprises.

Le contrat, d’une valeur de 12 millions de dollars, implique la fourniture de matériel et de logiciels pour inscrire les électeurs et émettre des cartes pouvant être utilisées pour la vérification des électeurs.

Le processus et le rôle de la présidente du NEC, Davidetta Browne Lansanah, sont vivement critiqués, entre-temps, par un commissaire anonyme dans un rapport du Observateur libérien. Le responsable anonyme suggère que Lansanah aurait dû se retirer du processus au milieu d’une confusion et d’une inquiétude généralisées concernant le processus.

Les médias locaux ont remis en question le processus d’approvisionnement lui-même et le rôle du NEC dans celui-ci. Le Libéria fait également face à un ralentissement des inscriptions pour sa carte d’identité nationale, bien que le responsable du registre national d’identification affirme que le problème est temporaire.

Une mise à jour récente du calendrier des élections indique que le processus d’inscription des électeurs commencera le 15 décembre.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici