lundi, 26 février 2024

Le Brésil signe avec Persona une infrastructure de vérification d’identité biométrique

Le

gouvernement fédéral du Brésil travaille sur des installations de confirmation d’identité biométrique qui serviraient de filet de sécurité aux entreprises essayant de trouver une meilleure méthode pour minimiser les escroqueries.

Les responsables ont en fait choisi un moment fragile pour appuyer sur le bouton de cet effort. Le système gouvernemental inclus dans l’accord a été ciblé pour la privatisation, ce qui soulève des problèmes de confidentialité et de sécurité.

Le service fédéral de traitement des données, ou Serpro, a collaboré aujourd’hui avec le fournisseur d’infrastructure d’identification Personality pour faire équipe sur le projet. L’objectif est de produire une base de données de référence de détails personnellement identifiables, y compris des informations biométriques, que les entreprises peuvent utiliser pour confirmer l’identité des clients.

Le PDG de Personality, Rick Song, déclare que les escroqueries sont fréquemment commises au Brésil avec documents d’identité du gouvernement.

Les cadres de Persona pourraient obtenir plus que ce qu’ils imaginaient dans le contrat. Le gouvernement fédéral vend des opérations appartenant à l’État. Certains membres du personnel de Serpro se seraient opposés à la relocalisation de la privatisation car ils déclarent que cela pourrait compromettre les informations personnelles des résidents détenues par Serpro.

Les dirigeants de l’entreprise ont en fait déclaré qu’eux-mêmes et Persona utiliseraient « un tout nouveau type de vérification « , mais n’ont pas précisé. Il peut s’agir de tests de vivacité biométrique, qui font partie de l’accord.

Les entreprises compareront les informations d’identité à la base de données du gouvernement fédéral, qui contient le nom des résidents, les numéros d’identification nationaux, la date de naissance et une photo. Un selfie collecté par Personality serait comparé à l’image Serpro.

La société déclare dans un communiqué qu’elle réduira les rejets incorrects dus aux erreurs courantes des utilisateurs, gérera la qualité de l’image et la prédisposition.

Les aspects monétaires de l’accord n’ont pas été révélés.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici