lundi, 4 mars 2024

Le président du Libéria ordonne au NIR d’élargir sa base de données biométrique et de renouveler davantage de pièces d’identité

Les responsables

du registre national des PC d’identification (NIR) du Libéria déclarent qu’ils envoient des équipes sur le terrain pour s’assurer que les membres du personnel de tous les ministères, départements et entreprises du gouvernement sont enregistrés. dans la base de données du Système national d’identification biométrique (NBIS).

Dans le cadre de la toute nouvelle campagne d’enregistrement des pièces d’identité, les équipes du NIR garantiront également que toutes les cartes d’identité expirées dans tout le pays seront remplacées, selon New Republic. Libéria.

Cette décision du NIR fait suite à une récente déclaration politique prononcée par le Libéria. Le président Joseph Boakai dans lequel il a souligné l’importance de l’identité légale et a continué à donner l’autorité à l’identité pour exécuter son mandat en veillant à ce que chaque personne qualifiée soit enrôlée dans le NBIS.

Dans un discours sur l’État du pays le Le 29 janvier, Boakai avait en effet déploré les nombreux problèmes rencontrés par les citoyens dans le passé en raison des insuffisances du NIR, et avait promis que l’entreprise serait dotée des ressources essentielles « pour pouvoir enregistrer les données biométriques approfondies nécessaires pour alimenter toutes les agences composées de la Commission électorale nationale. amélioration de la démocratie et du développement financier. »

« Le NIR révèle avec effet immédiat le déploiement complet de l’inscription mobile du NIR dans chaque ministère et entreprise du gouvernement pour l’enregistrement de tous les employés et le renouvellement des cartes d’identité expirées le pays », aurait déclaré Peters.

Le déménagement du NIR pour envoyer des groupes sur le terrain pour le renouvellement des cartes d’identité expirées devrait faire augmenter le taux de renouvellement qui a souvent été critiqué comme étant très faible.

En 2015, Peters s’est plaint du manque d’intérêt des résidents à restaurer leurs cartes d’identité expirées, alertant qu’un tel comportement contrevient aux dispositions de la loi nationale sur la reconnaissance.

Hors d’un Avec une population de 5,2 millions d’habitants, le Libéria n’en aurait inscrit que 700 000 au NBIS, ce qui représente moins de 14 pour cent de la population totale.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici