samedi, 2 mars 2024

Le robot d’amour vous fera sentir vu avec la reconnaissance faciale CyberLink

Les conversations sur la reconnaissance faciale se concentrent souvent sur la façon dont cela peut mettre les gens mal à l’aise, mais CyberLink explore si cela peut insuffler un sentiment contrasté : l’amour. Le fabricant d’applications logicielles multimédias et de reconnaissance faciale s’est associé au producteur de robots domestiques Groove X pour intégrer son innovation FaceMe dans Lovot, un robot familial qu’un communiqué de presse appelle « un compagnon qui remplit la vie des propriétaires avec commodité et tranquillité d’esprit ».

« Avec les interactions personnalisées que la reconnaissance faciale de l’IA peut déclencher pour différents membres de la famille, les individus bénéficieront désormais d’une expérience beaucoup plus personnalisée avec Lovot », déclare Jau Huang, président et PDG de CyberLink. L’application logicielle peut reconnaître les membres du ménage.

Groove X met l’accent sur les aspects psychologiques et physiques appel de Lovot, qui ressemble à un Teletubby miniature conduisant un Segway, et dispose de 50 unités de détection et de fonctions d’IA avancées telles que la prise de décision en temps réel basée sur l’apprentissage en profondeur et un synthétiseur vocal généré dynamiquement. Pour augmenter son aspect câlin, il dispose également d’un chauffage interne qui le rend chaud au toucher. La demande pour le robot a augmenté pendant les fermetures pandémiques, a déclaré la société, avec des garderies et des écoles primaires qui l’ont testé.

Compte tenu de la petite taille du Lovot, il regarde souvent les gens. Le partenariat entre Groove X, CyberLink et Macnica, qui fournit des logiciels et du matériel, implique que le robot peut identifier les individus sous un angle, avec un traitement d’identité de 0,2 seconde avec une précision de 99,7 %, selon Groove X.

Lovot, qui est un portemanteau d' »amour » et de « robotique », comprend sa propre ligne de vêtements et se vend 3 000 $.

des gardes de sécurité, comme ceux d’un certain nombre de magasins Lowe’s à Philadelphie.

Des gardes matériels pour les quincailleries

4 les points de vente Lowe’s de la région de Philadelphie ont en fait lancé la robotique de sécurité extérieure K5 de Knightscope à offrent une connaissance de la situation et des preuves pour les poursuites, rapporte The Philadelphia Inquirer.

Le K5 dispose de 16 microphones, de capteurs LIDAR et sonar, et de la détection de personne, mais pas de reconnaissance faciale, selon le rapport. Cette dernière fonctionnalité est facilement disponible sur la tour K1 et l’hémisphère K1 de Knightscope. Le K5 peut reconnaître les plaques d’immatriculation et détecter les anomalies, et enregistrer les individus dans les parkings de Lowe’s.

Les quatre magasins ont commencé à tester les robots, qui sont loués entre 6 $ et 9 $ de l’heure, en février.

L’article raconte comment certaines personnes ont en fait essayé de « bricoler » les robots, et un surnom qu’ils ont en fait obtenu en ligne : « snitchBOT ».

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici