mercredi, 28 septembre 2022

Trois aéroports canadiens obtiennent des kiosques prêts pour la biométrie de SITA

Aviation

La société informatique SITA construit une infrastructure d’enregistrement logicielle et matérielle type dans trois des principaux aéroports du Canada.

7 000 enregistrements et les systèmes de kiosques d’embarquement sont dispersés entre Pearson International à Toronto, Calgary International et Montréal-Trudeau International, selon SITA.

Un minimum de certains kiosques fabriqués par l’entreprise basée en Suisse ont des fonctions de numérisation biométrique, et la petite armée d’entre eux étant lancée au Canada peut inclure des fonctions biométriques. On ne sait pas s’ils arboreront vraiment des systèmes sans contact et biométriques lorsque le dernier sera installé au début de l’année prochaine.

Les kiosques apporteront du matériel de synthèse vocale, selon l’entreprise.

L’aéroport de Francfort en Allemagne est censé posséder 87 kiosques biométriques TS6 de SITA.

SITA n’a pas révélé le montant de la vente, ni les détails concernant la mise en place de kiosques sur les sols.

C’est il n’est pas surprenant que Montréal soit parmi les 3 centres dans cette tâche. En 2019, SITA s’est dit prêt à faire de la ville son centre d’excellence mondial, accueillant des designers, des superviseurs de produits et des experts en sciences de l’information.

Deborah Flint, directrice de l’aéroport Pearson de Toronto, a appelé à davantage de biométrie pour accélérer le filtrage des invités en juin .

À la fin du mois dernier, l’entreprise a introduit des services de visas électroniques et d’autorisations de voyage électroniques. SITA déclare que les clients peuvent obtenir ces documents cruciaux même sur leur téléphone.

Les applications électroniques peuvent répondre à la fourniture automatisée des fichiers à des taux supérieurs à 95 %. Essentiellement, toutes les demandes sont traitées par des entreprises gouvernementales en 12 heures, selon l’entreprise.

Le mois dernier, le fournisseur a signé une ligne de crédit renouvelable de 400 millions de dollars sur trois ans qui sera utilisée pour, entre autres, autres choses, développer des éléments biométriques.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici