dimanche, 14 août 2022

EIT InnoEnergy investit dans Pure Battery Technologies

Pure Battery Technologies (PBT), un spécialiste australien des matériaux cathodiques destinés aux batteries de véhicules électriques, a reçu un investissement financier de WIT InnoEnergy. L’argent sera utilisé pour financer l’installation de production commerciale de masse en Allemagne.

La toute première usine industrielle de PBT à Hagen a en fait déjà commencé ses opérations. Là-bas, 10 000 tonnes de produit cathodique précurseur à base de nickel, de manganèse et de cobalt doivent être produites d’ici fin 2023, selon l’entreprise. PBT vise une production mondiale totale de 250 000 tonnes d’ici 2027.

Cela nécessitera des investissements financiers de 600 à 900 millions d’euros. Le financement actuel est de taille nettement plus petite, dans la variété à sept chiffres. Cependant, le soutien d’EIT InnoEnergy va au-delà de l’injection financière : pour ne citer que quelques éléments, EIT InnoEnergy aide PBT « en le mettant en relation avec des consommateurs et investisseurs potentiels à grande échelle de son réseau de partenaires ».

PBT déclare que le Les procédures brevetées de l’entreprise peuvent produire un matériau actif de cathode précurseur (pCAM) à faible coût et avec de faibles émissions. Il s’agit de la technique dite SAL (selective acid seeping) et de l’approche CL (lixiviation combinée), qui sont utilisées à différentes étapes de la production.

Selon PTB, la différence définitive avec les approches précédentes est que au lieu de séparer longuement les mélanges de métaux les uns des autres et d’utiliser d’énormes quantités de produits chimiques, de chaleur et de pression, puis de les recombiner dans le rapport de mélange requis, le PBT dépend du filtrage chimique. « Pour cette fonction, des pourcentages d’agents oxydants et réducteurs sont utilisés en seulement 2 étapes du processus. Cela se traduit par une réduction d’environ 70 % des émissions de CO2 dans la production de pCAM », déclare l’entreprise. Transformé en VW ID.3 avec une batterie de 58 kWh, cela implique une économie d’environ 750 kilogrammes de CO2 par voiture et camion ou batterie, a-t-il déclaré.

« La collaboration tactique avec EIT InnoEnergy est un véritable sceau d’approbation pour nous », déclare Björn Zikarsky, PDG du groupe PBT. « Notre objectif commun est de produire les batteries les plus durables et les plus puissantes d’ à partir de nos propres capacités. PBT peut y apporter une contribution importante. Grâce à notre innovation, nous comblons une lacune existante pour un cycle de matériaux durable dans le secteur des batteries. Europe dans son ensemble, et l’Allemagne en particulier, sont des marchés prioritaires pour nous. »

Christian Müller, PDG d’EIT InnoEnergy Allemagne, remarque : « Il y a quelques années à peine, l’ semblait intouchable dans la production de batteries par rapport aux autres régions du monde. Le vent a tourné. Cependant, l’une des plus grandes difficultés auxquelles nous sommes encore confrontés est notre dépendance vis-à-vis d’autres régions du monde pour des précurseurs importants tels que le matériau cathodique. PBT, avec son usine d’innovation et de production de filtres économes en ressources en Allemagne , est idéalement placé pour devenir un acteur clé sur ce marché du développement. »

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici