vendredi, 9 décembre 2022

Faraday reporte à nouveau le lancement de la production de FF 91

La voiture électrique californienne start-up Faraday Future n’a toujours pas été en mesure de réunir les capitaux nécessaires pour démarrer la production de son premier modèle FF 91, qui a déjà été reportée en juillet de cette année.

Selon , la société, dont la valeur de l’action a chuté de 94 % cette année, a même des « doutes importants » quant à sa capacité à poursuivre ses activités. Les livraisons devaient toujours commencer cette année, même après les précédents reports. La production n’étant toujours pas en cours à la fin du mois de novembre en raison du manque de fonds, il devient de moins en moins probable que FF puisse respecter ce délai chaque jour qui passe.

Dans le rapport officiel récemment publié par Faraday Future sur les derniers chiffres d’affaires, cela semble moins dramatique : ils élaborent actuellement « des budgets et des plans de production révisés » et espèrent pouvoir « annoncer la date de livraison du FF 91 aux clients peu de temps après l’obtention du financement ».

Selon le rapport annuel, le nombre de précommandes pour la FF 91 n’était que de 369 le 17 novembre, soit 30 de moins qu’à la fin juin. Au moins la perte nette de Faraday Future s’est réduite à 103,4 millions de dollars au troisième trimestre de 2022, contre 303,9 millions de dollars au trimestre de l’année précédente. Cependant, la trésorerie et les équivalents de trésorerie n’étaient que de 31,76 millions de dollars à la fin du troisième trimestre 2022.

Faraday Future n’est pas seulement aux prises avec les défis déjà énormes d’une montée en puissance de la production, mais aussi avec des querelles internes (entre-temps, un investisseur avait poursuivi l’entreprise pour faire licencier deux cadres supérieurs) et, bien sûr, la hausse coûts des matières premières et des chaînes d’approvisionnement volatiles. Ce sont précisément les coûts plus élevés et en même temps la diminution des réserves de liquidités qui ont conduit les investisseurs à remettre en question les bilans de la start-up – ce qui, à son tour, ne devrait pas faciliter la levée de nouveaux fonds pour le démarrage de la production.

Cependant, le PDG de FF, Carsten Breitfeld, qualifie le troisième trimestre de « tournant pour notre entreprise » dans l’annonce du rapport annuel. L’ancien patron de Byton évoque par exemple l’achèvement des travaux de construction de la « ieFactory California » à Handford, mais aussi la situation financière. « Nous avons conclu d’importants accords de financement et sommes optimistes quant à la possibilité de mettre en place le financement supplémentaire dont nous avons besoin pour lancer le FF 91 », a déclaré Breitfeld. « Nous avons également constaté de solides progrès avec les programmes de test et de validation du FF 91, où les principales mesures de performance de notre FF 91, y compris l’autonomie du véhicule (cote EPA), l’accélération et le freinage, sont encore meilleures que ce que nous avions promis. »

reuters.comff.com (annonce du troisième trimestre)

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici