lundi, 26 septembre 2022

Meyers Manx lance un buggy électrique VW

Le constructeur automobile

américain Meyers Manx ramène le buggy VW de les années 1960 avec un entraînement électrique. Le Meyers Manx 2.0 Electric doit être construit en une petite série de 50 unités à partir de 2023, avant que la production en série ne démarre en 2024.

Le Meyers Manx 2.0 Electric est propulsé par deux moteurs électriques qui produisent ensemble 150 kW. Deux options de batterie d’une capacité de 20 et 40 kWh doivent permettre des autonomies allant jusqu’à 240 et 480 kilomètres respectivement. Une première petite série de 50 unités est prévue pour 2023, avant que la production en série ne débute en 2024. Si le véhicule viendra également en L’Europe est aussi méconnue que les prix.

Comme l’original, le 2.0 Electric a une propulsion arrière. Bien que deux moteurs électriques représentent généralement une transmission intégrale électrique, c’est différent ici : chaque roue arrière a son propre moteur. Ensemble, les moteurs électriques produisent 325 Nm de couple, ce qui permet au buggy, également disponible avec un toit amovible, d’accélérer à 100 km/h en 4,5 secondes – du moins sur une surface avec une bonne adhérence, sur du sable cela peut prendre un peu plus longtemps.

Le modèle de base avec la batterie de 20 kWh est censé avoir une puissance moteur légèrement inférieure, mais les rapports ne le précisent pas encore exactement. Ce qui est clair, c’est que la charge s’effectue avec jusqu’à 6 kW AC, et un chargeur rapide avec 60 kW DC est disponible en option.

Contrairement au VW Buggy des années 1960, il n’y a pas de technologie VW dans le nouveau véhicule, dont un prototype doit être présenté à la mi-août. Contrairement à l’ID de l’étude de 2019. Buggy basé sur le MEB ou le modèle des années 60 avec la technologie de la Coccinelle, le Meyers Manx 2.0 Electric est construit avec des composants non VW.

Bien sûr, la carrosserie n’est pas d’origine des années 60, mais la ressemblance avec le Beach Buggy est indubitable. Après tout, Meyers Manx a également construit à l’époque un Buggy VW avec un moteur à combustion interne – d’où le « 2.0 » dans la désignation du modèle.

Alors que le design avant est presque le même que l’original, les déviations à l’arrière sont plus importantes. Par exemple, il y a des feux arrière modernes au lieu des pièces d’origine VW Beetle. La plus grande différence : la garniture arrière est fermée sur la Meyers Manx 2.0 Electric, alors qu’elle était ouverte dans les années 1960 en raison du moteur Beetle qui y était installé. Cela donne un look plus moderne et sobre.

insideevs.com, cnet.com, motortrend.com, facebook.com

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici