mercredi, 28 septembre 2022

Nikola Motor & E.ON s’associent pour le ravitaillement H2 en

E.ON et Nikola veulent piloter conjointement la décarbonation du transport lourd avec une infrastructure de ravitaillement en hydrogène. La collaboration prévoit d’établir un approvisionnement en hydrogène et une infrastructure connexe qui répond aux besoins des opérateurs de camions à pile à combustible.

Nikola affirme que le partenariat devrait offrir aux clients une solution de mobilité intégrée pour promouvoir l’utilisation de l’hydrogène. À cette fin, les deux parties ont signé une feuille de conditions pour étayer la coopération et vont maintenant travailler à la négociation des termes concrets de l’accord final.

La coentreprise proposée se concentrera sur les camions lourds de classe 8, c’est-à-dire les véhicules d’un poids brut de plus de 33 000 livres ou 14,97 tonnes. L’objectif est de rendre l’hydrogène disponible dans les stations de ravitaillement fixes et mobiles « pour assurer une mobilité verte sans restriction ». Ce faisant, les partenaires souhaitent promouvoir les avantages de l’hydrogène par rapport au diesel sur la base du coût total de possession.

Les deux entreprises supposent une coexistence de BEV et de FCEV dans le secteur des véhicules utilitaires, ce qui, selon elles, est un scénario réaliste pour les besoins de décarbonation à venir. En d’autres termes, la batterie est une solution viable pour les camions avec des distances plus courtes et des temps de charge plus longs, tandis que pour les camions longue distance, E.ON et Nikola affirment que les véhicules à pile à combustible devraient offrir une autonomie plus longue sans augmenter considérablement le poids.

« Chez E.ON, notre objectif est de favoriser la transition énergétique en Allemagne et Europe. Pour cela, nous avons également besoin de solutions clients innovantes », déclare Patrick Lammers, COO Customer Solutions chez E.ON.

Michael Lohscheller, président de Nikola Corporation, déclare : « Nikola a une compréhension approfondie des demandes de transport et continuera à développer des solutions rentables et entièrement durables qui impliquent nos camions zéro émission et notre infrastructure hydrogène pour nos clients. Cette joint-venture est un élément essentiel de la transition du secteur des transports et s’aligne sur l’expertise d’E.ON en matière de réseaux énergétiques et de solutions clients pour diriger le secteur européen des transports. »

Nikola et E.ON prévoient de dévoiler leurs premiers projets communs plus tard cette année. Lors de l’IAA Transportation, Nikola vient de présenter le Tre BEV et une version bêta du Tre FCEV avec leur partenaire européen Iveco. Bien que la société n’ait pas révélé de données techniques concrètes, Nikola a réitéré l’autonomie allant jusqu’à 800 kilomètres avec la version à pile à combustible, tandis que la version BEV est conçue pour 500 kilomètres.

nikolamotor.com

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici