mercredi, 7 décembre 2022

Selon les rumeurs, Volkswagen réalignerait sa stratégie d’e-mobilité

La marque VW est sur le point de revoir fondamentalement sa stratégie produit pour d’autres modèles électriques. Selon le rapport, davantage de voitures électriques basées sur le MEB doivent être lancées sur le marché, pour lesquelles le MEB doit être modernisé avec un investissement de milliards.

Comme indiqué par la publication allemande (FAZ) en référence à des documents VW non spécifiés, le MEB ne doit plus être remplacé vers 2025 comme prévu dans le cadre de la nouvelle stratégie produit. Selon les plans de l’ancien patron du groupe Herbert Diess et de l’ancien patron de la marque Ralf Brandstätter, le MEB ne devait plus être développé d’ici là, mais remplacé par la nouvelle plate-forme standard SSP à partir de 2025/2026.

La nouvelle direction dirigée par le PDG du groupe Oliver Blume et le PDG de la marque Thomas Schäfer planifie désormais différemment et rompt avec les plans de leurs prédécesseurs – comme l’ont déjà montré les rumeurs sur l’annulation présumée de la nouvelle usine de voitures électriques à Wolfsburg-Warmenau. En fait, les rapports sur l’usine de Warmenau et l’article actuel du FAZ sur la stratégie produit doivent être relativisés : car le SSP arrivera probablement trois à quatre ans plus tard.

Afin de combler ce temps et de ne pas perdre le contact, le MEB, qui a déjà été amorti, doit être amélioré avec des investissements pouvant atteindre 1,5 milliard d’euros. L’un des points : la cellule unitaire VW doit être avancée. Il ne sera pas utilisé avec le prochain kit SSP, mais déjà dans le MEB, écrit le FAZ. De plus, l’article contient une phrase qui risque d’en blesser plus d’un dans le groupe : « Surtout, les déficits par rapport à l’offre Hyundai/Kia ont fait sursauter le nouveau top management autour de Schäfer et le président du groupe Oliver Blume », écrit le FAZ. .

Ces nouveaux modèles basés sur le MEB ou « MEB Evo » amélioré doivent également être des versions électriques de modèles Volkswagen bien connus – et pas seulement des modèles fondamentalement nouveaux tels que l’ID.3 ou l’ID.4. Le VW Tiguan devrait également pouvoir rouler en tout électrique d’ici 2026 au plus tard et offrir une autonomie de 700 kilomètres. La capacité de charge doit être de 175 à 200 kW – ce qui signifierait toujours 400 au lieu de 800 volts. Le site de production sera Wolfsburg – l’usine existante, notez bien, pas la nouvelle usine de Warmenau. Selon le FAZ, Blume et le directeur de la marque VW, Thomas Schäfer, se sont déjà prononcés contre le nouveau bâtiment.

Le cycle de planification, au cours duquel le conseil d’administration et le conseil de surveillance décident de l’attribution des centrales pour les cinq prochaines années, pourrait apporter des éclaircissements sur ce point. Lors de cette réunion, qui a généralement lieu en novembre, des décisions sont également prises concernant les démarrages et les usines de nouveaux modèles – le cycle de planification de 2022 couvrirait la période jusqu’en 2027, c’est-à-dire également le prétendu Tiguan électrique en 2026. Cependant, le 71 cycle de planification a été reporté à une date ultérieure. Après le changement de patron et les retards chez Cariad, il faut plus de temps, donc la teneur.

La concentration sur les modèles les plus puissants comme le Tiguan est aussi censée avoir des conséquences à moyen terme dans la dénomination. Schäfer avait récemment a laissé entendre au magazine qu’une Golf électrique pourrait bien coexister avec l’ID.3 et s’appeler l’ID. Le golf. Selon FAZ, VW pourrait procéder de la même manière avec le nom du Tiguan électrique et peut-être aussi pour la Polo et la Passat. Ils « travaillent maintenant sur une fusion sensée avec le nom ID, qui signifie l’électrique et est également considéré comme digne de préservation ».

faz.net (en allemand)

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici