mercredi, 22 septembre 2021

Barcelone, le Real Madrid et la Juventus engagés dans la Super League européenne

Barcelone, le Real Madrid et la Juventus ont en fait révélé leur objectif de continuer avec la Super League européenne après qu’un tribunal de Madrid les ait protégés contre les procédures disciplinaires de l’UEFA associées au lancement de la tâche interrompue en avril de cette année.

Le tribunal du commerce de la capitale espagnole a rejeté l’appel de l’UEFA contre son jugement prononcé ce mois-ci, déclarant que les procédures disciplinaires inquiètent les 12 clubs fondateurs de la Super League doivent être abandonnées.

Les 2 clubs espagnols et les géants de la Serie A ont salué la décision et condamné l’instance dirigeante du football européen pour sa « position monopolistique » sur sa gouvernance du jeu dans une déclaration commune. L’affaire sera examinée par la Cour européenne de justice à Luxembourg.

« Le FC Barcelone, la Juventus et le Real Madrid CF saluent le choix du tribunal d’aujourd’hui, ce qui impose, avec un impact immédiat, la responsabilité de l’UEFA d’assouplir le mesures prises contre tous les clubs titulaires de la Super League européenne, consistant à mettre fin à la procédure disciplinaire contre les trois clubs soussignés et à éliminer les charges et les limitations imposées aux 9 clubs titulaires restants afin qu’ils évitent les mesures disciplinaires de l’UEFA.

« Le tribunal soutient la demande faite par les promoteurs de la Super League européenne, rejette l’appel de l’UEFA et valide sa mise en garde envers l’UEFA selon laquelle le non-respect de sa décision entraînera des amendes et une responsabilité pénale potentielle.

« Notre objectif est de continuer à développer le projet de Super League de manière constructive et coopérative, en comptant toujours sur toutes les parties prenantes du football : supporters, joueurs, entraîneurs, clubs, ligues et associé mondial ions.

« Nous comprenons que certains éléments de notre proposition doivent être évalués et, naturellement, peuvent être améliorés par la discussion et le consensus. Nous restons positifs dans le succès d’une tâche qui sera constamment certifiée avec les lois de l’Union européenne. »

L’ESL a fait valoir que cela augmenterait les revenus des meilleurs clubs et leur permettrait de distribuer plus d’argent aux le reste du jeu. Les instances dirigeantes du sport, d’autres clubs et organisations de supporters ont rétorqué que cela augmenterait le pouvoir et la richesse des clubs d’élite et que la structure partiellement fermée de la ligue allait à l’encontre de la conception durable du football européen.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici