vendredi, 24 septembre 2021

Notes des joueurs | Nantes 0-2 Nice, Kasper Dolberg et Amine Gouiri complètent le smash et remportent la victoire

NANTES– 0

Alban Lafont, 6

Sébastien Corchia, 4

Nicolas Pallois, 5

Jean-Charles Castelleto, 5

Fabio da Silva, 4 — Mauvais en position, un de ces écarts aurait dû donner lieu à un but pour Boudaoui.

Andrei Girotto, 5

Pedro Chirivella, 6— Avec Girotto, sa performance haussière tout en action, complétée par un pressing très précoce, a jeté les bases de ce qui était un écran nantais exceptionnel dans l’ensemble. Ils méritaient bien mieux, malgré la ligne de score.

Ludovic Blas, 4 — Assez en marge avec autant d’attention sur les ailiers de Nantes et la vidéo le jeu l’a un peu dépassé malgré quelques touches cool en jeu combiné et en offrant un centre de curling d’où Kolo-Muani a frappé la barre.

Osman Bukari, 6— Equilibre et un double danger en tandem avec Simon sur l’autre aile, pas aussi populaire avec Bard un challenger difficile mais sa vitesse et ses compétences se sont avérées une force imaginative. Presque a marqué un effort individuel sensationnel en slalomant en seconde période.

Moses Simon, 8— a souvent battu les défenseurs avec sa vitesse et sa ruse et a frôlé de manière atroce le premier but. a été refusé par le bloc de ligne d’objectif coulissant de Lemina. Il a parcouru un long chemin en 2015. Un effort éraflé à moitié volé au deuxième poteau à 0-0 était néanmoins une erreur de taille.

Randal Kolo-Muani, 5 — A montré des éclairs de sa qualité mais a été surpassé par les deux joueurs de large et il aurait en fait dû marquer de près en première mi-temps, en touchant la barre.

Autres : Coulibaly 4, Cyprien 5, Coco 5, Traoré 5, Moutoussammy 5.

GRAND– 2 (Dolberg 75, Gouiri 80)

Walter Benitez, 6– – A gardé sa cage inviolée à travers une séquence d’arrêts sages tout en manipulant bien les barrages répétés des ailes.

Flavius ​​Daniliuc, 4— N’a pas fait de mal excessif en réalité cependant eu du mal à gérer la vitesse et la capacité de Moïse Simon.

Dante, 5

Jean-Clair Todibo, 6

Melvin Bard, 7 — Fort défensivement tout au long et a bien géré le Bukari volant, jouant souvent son chemin hors du tro uble en toute confiance. Son centre fouetté a aidé la superbe surface thoracique de Dolberg (la plus récente) pour l’ouverture cruciale.

Hicham Boudaoui, 3 — S’est amusé avec la faim et a travaillé dur mais absolument rien de vraiment exercé pour lui , gâchant 3 opportunités significatives d’affecter le jeu. Choisir de passer alors qu’il avait de l’espace pour gérer et tirer de près avec seulement Lafont à battre était un point bas.

Mario Lemina, 6— A trouvé des ennemis méritants à Girotto et Chirivella mais a utilisé le ballon avec soin en seconde période et a frappé la barre avec une tête dès le début. Un dégagement miraculeux de la ligne de but coulissant du tir de Simon à 0-0 a été un tournant.

Pablo Rosario, 5

Calvin Stengs, 4 — Très peu d’effet sur le jeu général et a eu du mal à casser la presse nantaise au début.

Amine Gouiri, 6— Malgré des éclairs de classe mais ce n’était pas son écran le plus désastreux cette saison, en grande partie à cause du pressing et de l’absence de service de Nantes, mais il a magnifiquement orchestré le 2e en fin de match, jouant un une-deux avec Delort avant de rentrer à la maison. A frôlé une troisième place pour être arrêté par Lafont.

Kasper Dolberg, 7 — Tout comme Gouiri, sa chaîne d’approvisionnement était généralement coupée mais a obtenu un résultat sensationnel, ouvreur plongeant qui a remporté le jeu vidéo avec succès et a également été associé au 2e.

Autres : Delort 6, Kamara 5, Thuram 5.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici