jeudi, 21 octobre 2021

Notes des joueurs | Strasbourg 3-0 Metz, Habib Diallo revient pour mettre en déroute un pauvre Metz qui s’inquiétera de la relégation

STRASBOURG– 3 (Ajorque 6, Diallo 26, 40)

Matz Sels, 6 — Peu de choses à faire, le général a cependant gardé une feuille de route bien rangée via un arrêt volant exceptionnel pour garder la tête de Bronn hors de son coin de tête en seconde période.

Maxime Le Marchand, 5

Gerzino Nyamsi, 7— Protégé fortement au besoin et prenant plaisir à porter le ballon hors de la défense, il ne sortait pas constamment mais un tel le dribble et le ballon en profondeur ont été d’une aide précieuse pour le tout premier de Diallo.

Alexander Djiku, 6 — Résolu et réputé comme toujours, l’un des défenseurs centraux les plus sous-estimés de Ligue 1.

Dimitri Liénard, 6

Frédéric Guilbert, 5

Jean-Eudes Aholou, 5

Jean-Ricner Bellegarde, 6

Adrien Thomasson, 6— Bien poussé dans le très première moitié et, bien qu’il puisse offrir beaucoup plus de danger de but, il apparaît plus à l’aise derrière le duo Ajorque-Diallo qu’avec Gameiro jusqu’à présent.

Ludovic Ajorque, 7— A frappé le penalty très tôt et était une poignée tout au long d’une défense strasbourgeoise fragile, non seulement en raison de sa taille, mais aussi de sa capacité de possession. Une balle habile en boucle pour aider le deuxième de Diallo était peut-être le point culminant du jeu vidéo.

Habib Diallo, 8— Clairement désespéré de saisir son opportunité avec Gameiro s’est reposé et a marqué un excellent tout premier demi-accolade pour remporter le jeu vidéo, avec Dylan Bronn sa victime sur les deux événements. En trompant le Tunisien d’une baisse de l’épaule pour produire de l’espace pour tirer sous Oukidja, puis en le surclassant pour fourrer son 2e.

Autres : Fila 5, Waris 5, Gameiro 6, Prcić 5, Caci 5.

METZ– 0 Alexandre Oukidja, 3– Ayant en fait produit une difficulté généralement irréfléchie à concéder un penalty tôt, il aurait pu empêcher Diallo d’être le premier après avoir mis la main sur le tir. Dylan Bronn, 3– A peine est-il digne d’un 3 après une toute première mi-temps déplorable au cours de laquelle le sien a été surpassé et dépassé par Diallo pour les deuxième et troisième buts de Strasbourg, mais a cependant bloqué un but de Gameiro tiré en deuxième mi-temps avec Oukidja battu avant de se rapprocher le plus de minimiser le déficit car sa tête a été brillamment conservée par Sels. Boubakar Kouyaté, 5– Assez solide individuellement avant une course folle et un tir de curling a frappé le poteau tard. Matthieu Udol, 3– Pas une

alternative à long terme au défenseur central à ce niveau. Offre des capacités sur le ballon et une détermination à progresser dans le jeu, cependant, un affichage remarquable contre Lille à part, semble un peu hors de sa profondeur défensivement en tant qu’arrière latéral de carrière. Fabien Centonze, 4 Habib Maïga, 3– Incapable de s’imposer du tout au milieu de terrain et a été retiré à la mi-temps. Vincent Pajot, 3 Pape Yade, 4 Pape Matar Sarr, 4– Pas loin d’un 5 mais a eu du mal à avoir

un réel effet sur le

jeu vidéo en dehors de une certaine utilisation cool du ballon, surtout en deuxième mi-temps. Une fonction de développeur ne lui convient pas vraiment

avec le côté qui manque cruellement à Farid Boulaya .

Nicolas de Préville, 3– Pratiquement confidentiel. Il n’est pas en forme après avoir quitté Bordeaux à la fin de la saison dernière mais a encore un long chemin à parcourir. Ayant effectivement eu du mal à performer pendant longtemps, il pourrait bien se retrouver en Ligue 1. Ibrahima Niane, 4 Autres : Joseph 5, Gueye 5, Tchimbembé 4, Traoré 4.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici