mardi, 17 mai 2022

Un projet de loi pourrait faire passer des contrats jeunes en de trois à cinq ans

Depuis de nombreuses années, le Paris Saint-Germain a en effet vu beaucoup de ses jeunes joueurs partir, à la recherche de pâturages plus verts. L’une des raisons était que les accords en restreignaient simplement le club de la capitale à un contrat de trois ans lorsqu’il s’agissait de signer de jeunes joueurs avec un accord de jeunesse.

Cependant, cette directive pourrait changer. Roxana Maracineanu, la ministre déléguée en charge des Sports en France, a annoncé qu’un décompte est présenté qui verrait le contrat passer de trois à cinq ans.

« Nous devons protéger les clubs qui achètent la formation des jeunes talents mais aussi veiller à ce que les droits des joueurs soient bien protégés grâce à leur syndicat », a tweeté Maracineanu.

« Le dialogue social doit être encouragé dans le sport expert, y compris le sport féminin. »

Ce projet de loi sera un changement significatif et contribuera incontestablement à empêcher le départ de jeunes talents. Parallèlement, les autres pays d’ peuvent actuellement faire signer à leurs jeunes clients potentiels un contrat jeune de cinq ans.

Selon les règles existantes, les clubs français ont une courte fenêtre pour offrir à leurs jeunes joueurs du temps de jeu et des rôles clairs, éventuellement avant qu’ils ne le souhaitent, avec le souci de partir après trois ans. 5 ans offre aux clubs plus de temps pour voir un joueur et ne pas le presser de jouer exclusivement de peur de ne pas le perdre.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici