mardi, 29 novembre 2022

Voir comment ils fonctionnent Review: Un mystère médiocre

Un tout nouveau polar fait son apparition dans les salles de cinéma. See How They Run suit un cinéaste américain sordide des années 1950 qui souhaite adapter une pièce de théâtre en phase dans un film. Lorsque le réalisateur est tué, l’inspecteur Stoppard (Sam Rockwell) et l’agent de police recrue Stalker (Saoirse Ronan) se regroupent pour enquêter sur qui l’a éliminé dans un polar influencé par les œuvres d’Agatha Christie. Ce drôle secret utilise de brèves poussées de divertissement à domicile mais ne fonctionne finalement pas totalement comme le polar fantastique et amusant qu’il souhaite être.

Le film s’ouvre sur la narration de Leo Köpernick (Adrien Brody) alors qu’il discute de la formule d’un polar. Si vous en avez vu un, vous les avez tous vus. Le personnage peu aimable meurt au départ, de nombreux individus sont coincés au même endroit, et un enquêteur étrange les interroge tous, faisant quelques faux pas avant de finalement trouver le tueur. Ce film commence par une formidable scène d’ouverture qui illustre le début d’un polar traditionnel, et pendant une seconde, vous pensez que ce sera une histoire du type Cluedes années 80 et Death on the Nilede cette année.

Cependant, Voir comment ils courent ne diminue pas cet itinéraire. Il y a une méta nature dans ce film qui rappelle Scream. Ces films reconnaissent les tropes du genre et ils décident de s’amuser avec eux. Il y a beaucoup de bêtises en se concentrant sur la vérité que les principaux suspects du film sont tous des stars du polar avec des rôles principaux dans une production scénique d’Agatha Christie. Ils connaissent également les tropes, et bien que le film ait pu jouer un peu plus sur ces idées amusantes, il est extrêmement efficace à chaque fois que cela se produit.

Il y a beaucoup de style sur le front de la réalisation. Tom George fait un travail remarquable en utilisant des écrans partagés tout au long de l’image ; tout est barré avec une vivacité légère. Cela étant dit, il y a un défaut essentiel au centre de ce polar. Les films de ce genre sont passionnants car vous avez un groupe de personnages limités à un seul endroit, développant une tension continue car vous ne savez pas qui est le tueur et qui est la prochaine victime. Voir comment ils courent se déroule d’une manière différente, avec un enquêteur et un gendarme marchant vers quelques personnes dans de nombreux domaines et leur posant des questions.

Parce qu’il y en a tellement personnages et motifs, aucun n’est particulièrement remarquable, et il est difficile de se faire acheter l’histoire. De plus, après l’apparition du tueur dans la scène d’ouverture, ils manquent pendant une grande partie du film. Vous ne semblez pas que les personnages aient un véritable sens de l’urgence puisque le tueur n’a pas d’existence réelle. Alors que des polars comme Knives Out et Bodies Bodies Bodies ont passé de longues périodes sans tueur, la narration de ce film n’est pas assez forte pour supporter un 2ème acte qui ne se sent pas vraiment investir.

Le deuxième acte est un point faible du film et n’est pas aussi constant avec le méta-humour qu’il pourrait l’être. Le film obtient beaucoup de kilométrage en accueillant les comparaisons d’Agatha Christie, mais ce ne serait pas votre polar préféré. Il y a des minutes amusantes, en particulier avec l’excellente et subtile performance comique de Ronan, mais Voir comment ils courent n’est jamais aussi fort qu’il pourrait l’être. L’avantage final est aussi prévisible qu’il se présente, et l’absence de poids émotionnel du film joue finalement contre lui. Dans une année avec un certain nombre de polars, celui-ci peut malheureusement être le plus faible.

SCORE : 5/10

Comme l’indique la politique d’évaluation de L’Entrepreneur, un score de 5 équivaut à « Moyenne ». Cette note implique que les points positifs et négatifs finissent par s’annuler, ce qui en fait un lavage.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici