mercredi, 28 février 2024

Activision comblera l’écart CoD de l’année prochaine avec du contenu payant

La vue d’ensemble : l’année prochaine sera une année de transition inhabituelle pour le Call of Duty franchise. Alors que Microsoft acquiert l’éditeur de la série, Activision ne publiera pas de nouvelle entrée principale dans la série et se concentrera plutôt sur le contenu payant. La société l’a confirmé tout en signalant une baisse importante de ses revenus.

Cette semaine, Activision Blizzard a annoncé son intention de publier du « contenu premium » pour en 2023, susceptible de compenser l’absence d’une nouvelle version complète cette année-là. La nouvelle fait partie du rapport financier de la société pour le deuxième trimestre 2022 qui indique une baisse de l’engagement des utilisateurs envers la franchise.

En février, Activision a révélé qu’il ne sortirait pas de titre principal en 2023, retardant le prochain jeu du studio Black Ops Treyarch. Cette absence marquera la première année depuis 2004 sans nouvelle entrée alors que la franchise atteint son 20e anniversaire.

Activision n’a pas précisé la forme que prendrait le nouveau contenu premium, mais cela pourrait représenter un changement ou un retour en arrière pour Call of Duty. La série s’étendait auparavant sur les jeux principaux avec des packs de cartes payants, mais a mis fin à la pratique avec Call of Duty: Modern Warfare de 2019, se tournant vers des passes de combat et d’autres microtransactions pour s’assurer que tous les joueurs avaient les mêmes cartes. Le contenu de 2023 sera probablement pour la suite de Modern Warfare, qui sera lancée le 28 octobre. La suite des sorties gratuites de Warzone d’Activision plus tard cette année.

Les résultats financiers du deuxième trimestre contenant l’annonce d’Activision montrent que les revenus globaux ont diminué de près de 30 % d’une année sur l’autre, probablement en raison d’une baisse significative du nombre de joueurs de Call of Duty. Au cours de l’année dernière, les utilisateurs actifs mensuels signalés d’Activision ont régulièrement chuté chaque trimestre, passant de 127 millions en juin 2021 à 94 millions en juin 2022. Le nombre de joueurs actifs n’est pas tombé en dessous de 100 millions depuis 2019. En revanche, le nombre d’utilisateurs de Blizzard et King a vu beaucoup changements plus petits au cours de la même période.

La baisse du nombre d’utilisateurs de pourrait provenir de frustrations avec la version la plus récente de la franchise – Vanguard – qui a vu une partie de son contenu retardé plus tôt cette année. Un autre facteur possible est que les joueurs de Warzone attendent la suite, qui réinitialise tous les progrès depuis le premier jeu.

Alors que Microsoft se prépare à acheter Activision Blizzard, Sony a déclaré au régulateur brésilien de la concurrence qu’il était préoccupé par d’éventuelles séquelles. La société pense que si les jeux cessaient de prendre en charge PlayStation, cela affecterait les décisions d’achat de consoles de nombreux consommateurs et que personne d’autre ne pourrait reproduire la marque de la série. Jusqu’à présent, Microsoft n’avait pas indiqué qu’il rendait Call of Duty exclusif à ses plates-formes.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici