vendredi, 19 avril 2024

D’anciens dirigeants de Twitter poursuivent Elon Musk pour indemnité de départ

Le procès intenté par les anciens dirigeants de Twitter est une conséquence du rachat chaotique de -alors- Twitter en 2022, écrit le Wall Street Journal et d’autres. Suite au rachat, Twitter a changé son nom en « X » et Elon Musk a immédiatement éliminé les dirigeants.

Les personnes poursuivies sont l’ancien président Parag Agrawal, le directeur financier Ned Segal, le chef des affaires juridiques Vijaya Gadde et l’avocat général Sean. Edgett.

Acte d’accusation

Devant un tribunal californien, les pétitionnaires soutiennent qu’en retenant 128 millions d’indemnités de départ, Elon Musk opère une revanche sur la difficile procédure d’acquisition de 2022.

Ils affirment que Musk tentait de se soustraire au projet de rachat de 44 milliards de dollars. Néanmoins, les dirigeants concernés ont dû lui demander de conclure l’accord, notamment en le menaçant de poursuites judiciaires.

La revanche d’Elon Musk

En représailles, Elon Musk aurait licencié le responsable de Twitter. sans motif, d’anciens cadres afin qu’il n’ait pas à verser d’indemnités de départ. Lors de conversations ultérieures, notamment avec le biographe Walter Isaacson, Musk se serait vanté que cela lui avait permis d’économiser 200 millions de dollars.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que d’anciens employés de Twitter contestent leur licenciement devant les tribunaux. Actuellement, peu après l’acquisition en novembre 2022, d’anciens employés ont traîné l’excentrique milliardaire Musk devant les tribunaux pour le licenciement massif de 3 700 travailleurs. Ils n’ont apparemment pas reçu la notification d’indemnité de départ de 60 jours nécessaire.

Elon Musk et X n’ont pas réagi au match des anciens dirigeants de Twitter.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici