lundi, 6 février 2023

Elon Musk dit qu’Apple, qui déteste la liberté d’expression, a cessé de faire de la publicité sur Twitter et a menacé de supprimer l’application de sa boutique

En contexte : a choisi une nouvelle cible pour sa colère publique : Apple. La plupart des tweets publiés par le milliardaire au cours des 16 dernières heures environ ont ciblé Cupertino, et tout a commencé avec la révélation qu’Apple a pratiquement cessé de faire de la publicité sur la plateforme. Une décision qui a incité Musk à se demander si Apple déteste la liberté d’expression.

La réduction promise depuis longtemps par Musk de la modération Twitter et son rétablissement de la modération interdite des comptes tels que Donald Trump inquiètent les annonceurs. Plusieurs auraient suspendu ou principalement suspendu leurs publicités sur la plate-forme, et il semble qu’Apple en fasse partie.

« Apple a presque cessé de faire de la publicité sur Twitter. Détestent-ils la liberté d’expression en Amérique ? » Musk a tweeté. Il a enchaîné avec une série de messages critiquant les prétendues actions de censure d’Apple, ainsi que sa réduction de 30% de tout ce qui est vendu sur l’App Store. Le PDG a également demandé si Apple pourrait également poursuivre Tesla.

Musk a également confirmé qu’Apple avait menacé de démarrer l’application depuis son App Store. Aucune raison n’a été donnée, mais il a confirmé plus tard à un journaliste qu’Apple faisait des demandes de modération.

Google et Apple seraient envisager de supprimer s’il devient gratuit pour tous sans modération ; Musk a également parlé de monétiser le contenu pour adultes sur le site, un peu comme OnlyFans. Le propriétaire dit qu’il construira son propre téléphone si les entreprises décident d’interdire l’application.

Apple aurait été l’un des plus gros annonceurs de Twitter, dépensant plus de 100 millions de dollars par an en publicités. Mais la relation a commencé à sembler fragile lorsque le dirigeant clé d’Apple, Phil Schiller, a récemment supprimé son compte après que Musk se soit plaint des frais de Cupertino, les qualifiant de taxe cachée de 30 % sur Internet.

Être expulsé de l’Apple Store serait un coup dur pour Twitter – il est difficile d’imaginer qu’un téléphone fabriqué par Musk aiderait les choses. La situation rappelle l’application Parler, qui est actuellement achetée par Ye, mieux connu sous le nom de Kanye West. Il a été banni des magasins Play et Apple App après l’attaque du Capitole le 6 janvier de l’année dernière. Parler a changé ses politiques et a été réintégré par Cupertino quelques mois plus tard, en mai 2021, alors que Google ne l’a ramené que le mois dernier, 18 mois complets après l’interdiction.

The Guardian écrit qu’au cours de la semaine précédant l’achat de par Musk (du 16 octobre au 22 octobre), Apple a dépensé 220 800 $ en publicités sur la plate-forme. Ce montant est tombé à 131 600 $ entre le 10 novembre et le 16 novembre. Attendez-vous à ce que le montant dépensé en publicités continue de baisser à l’avenir.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici