mardi, 16 avril 2024

Google Cloud accuse Microsoft Azure de pratiques monopolistiques

Google Cloud a récemment repris de vives critiques à l’encontre de son rival Microsoft concernant ses activités cloud, écrit Reuters. Cette critique fait suite à la forte part de marché de Microsoft et d’AWS sur le marché du cloud (public). Google Cloud arrive en troisième position sur ce marché après AWS et Microsoft, mais l’entreprise ne recule donc pas devant les critiques fermes à l’encontre de ses concurrents directs.

‘Les pratiques monopolistiques s’étendent au cloud’

Dans une interview, Amit Zavery, vice-président du cloud chez Google, déclare qu’il s’inquiète du fait que Microsoft étend désormais également ses anciennes pratiques monopolistiques au cloud. Par ces vieilles pratiques monopolistiques, il décrit la domination du géant technologique de Redmond dans les logiciels sur site, tels que Workplace.

Zavery signale que pour le cloud (public), Microsoft est en train d’assembler tout un « jardin clos »  » dont il a le contrôle total et la propriété. Si les clients veulent changer quoi que ce soit, ils devront toujours se tourner vers Microsoft, poursuit le dirigeant de Google Cloud.

Cela créerait des problèmes durables. Des problèmes qui pourraient également avoir un impact sur les technologies de nouvelle génération telles que l’IA. Selon lui, cela serait dû au fait que le géant de la technologie force ses clients à utiliser Azure de nombreuses manières.

Il se plaint également des contrats que Microsoft a conclus avec des fournisseurs de cloud spécifiques, comme récemment avec le Groupe de défense européen des fournisseurs d’infrastructures cloud CISPE. Aux yeux du patron de Google Cloud, ce type de règlement ne ferait que résoudre des problèmes précis. Cela permettrait à Microsoft de choisir avec qui il veut rivaliser et avec qui il ne veut pas.

Le chef de Google Cloud souhaite donc que les autorités de la concurrence interviennent. Notamment pour empêcher l’entreprise de se transformer. son propre monopole sur site en un monopole sur le cloud, suggère Zavery.

Microsoft : « Une concurrence saine »

Microsoft se défend contre les critiques avec une étude de recherche, mentionnant qu’il a été découvert que la concurrence entre les hyperscalers « est toujours saine ». L’entreprise souligne qu’elle écoute et coopère avec les fournisseurs de services cloud indépendants. Ceci en ajustant les conditions de licence, en accordant plus d’attention à leurs problématiques et en leur offrant davantage d’opportunités. Plus de 100 de ces fournisseurs de services indépendants en bénéficieraient déjà, selon Microsoft.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici