mardi, 5 mars 2024

vise à régler son recours collectif de 12 ans pour 23 millions de dollars pour des problèmes de confidentialité des utilisateurs

Après plus d’une décennie d’attente, Google a accepté de régler son 2013 poursuite fédérale pour 23 millions de dollars, selon Bloomberg . Quel procès, me demanderez-vous ? Eh bien, c’est exactement depuis combien de temps il est en mouvement – 12 années entières suffisent pour que la plupart des lecteurs occasionnels l’oublient. Pour vous rafraîchir la mémoire, les consommateurs ont accusé l’entreprise de partager les termes de recherche que vous saisissez dans le champ de recherche avec des tiers à des fins publicitaires.

Cela a amené de nombreuses personnes à croire qu’une certaine forme de données personnelles pourrait alors être extraite ou comprise à partir de ces informations. Que ce soit vrai ou non, le fait est que n’a pas explicitement déclaré aux utilisateurs qu’il laisserait les entreprises avides d’argent jeter les yeux dessus, et cela suffit à mettre quiconque mal à l’aise. À l’origine, ces personnes souhaitaient que vos termes de recherche comprennent mieux ce qui vous a conduit à une page particulière, ce qui les aiderait mieux à cibler les annonces et à vous inciter à dépenser de l’argent, bien sûr.

Lorsque de grandes entreprises technologiques évitent cette étape vitale pour la transparence, cela est considéré comme une violation de la loi sur les communications stockées, une loi qui garantit que personne ne peut accéder à vos données, à l’exception de ceux que vous avez autorisés.

À la suite de cette action en justice, est désormais tenu de fournir des informations supplémentaires lorsqu’il souhaite divulguer vos informations à qui que ce soit. Pour être juste, Google a déclaré dans le passé que vos informations personnelles n’étaient en aucun cas liées aux termes de recherche, mais c’était à l’époque où il avait initialement l’intention de régler l’affaire en 2013. Cela ne s’est jamais produit car une autre affaire (Spokeo Inc. v . Robins) a dicté que les individus doivent prouver que la situation leur a effectivement causé un préjudice avant de pouvoir intenter une action en justice.

< /span>

Pour le moment, le procès n’est pas réglé et l’accord doit encore être approuvé par le tribunal. Depuis que s’est fait griller sur Capitol Hill avec Facebook et Apple concernant leur manque de transparence avec les utilisateurs sur la façon dont leurs données seraient utilisées, il a mis en place de nombreuses fonctionnalités de sécurité pour vous donner le contrôle. Je pense que c’est une leçon pour tout le monde au sommet que faire cela dès le début est une meilleure pratique s’ils veulent conserver notre confiance.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici