samedi, 4 février 2023

Le gouvernement américain cherche à mettre un terme à la domination de Google sur la publicité en ligne

Selon le DoJ, certains des outils de publicité numérique de monopolisent le marché américain de la publicité numérique, qui est limité par les lois sur la concurrence. Le DoJ déclare vouloir protéger les consommateurs, assurer la concurrence et faciliter « l’équité économique » pour tous.

Les autorités judiciaires des États de Californie, Colorado, New Jersey, New York City, Rhode Island, Tennessee et Virginia ont en fait rejoint la poursuite déposée devant un tribunal fédéral de l’État de Virginie. Les autorités sont particulièrement gênées par les outils que utilise pour mettre en relation les spécialistes du avec les éditeurs de sites.

Accusations

L’acte d’accusation allègue que le comportement non concurrentiel de consiste à racheter des concurrents pour acquérir le contrôle d’outils publicitaires numériques essentiels utilisés par les éditeurs web pour vendre des espaces publicitaires.

est censé enfermer les éditeurs en leur demandant d’utiliser l’échange d’annonces exclusif du géant de la technologie pour découvrir des annonceurs.

De plus, on dit que empêche la concurrence lors de la mise aux enchères des publicités. Les éditeurs sont tenus d’utiliser sa plate-forme pour les enchères en temps réel. Le géant de la technologie essaie soi-disant d’empêcher les outils d’enchères alternatifs de se terminer.

L’action de

Commentant les accusations, a déclaré qu’il n’était pas d’accord avec la poursuite. Selon le géant de la technologie, la domination est une exagération. Google a recommandé que le marché de la publicité numérique soit plus concurrentiel que ne le pense le DoJ. Le géant de la technologie pense que les autorités américaines sont prêtes à briser son activité de publicité numérique.

Selon Google, le DoJ souhaite obliger l’entreprise à revenir sur les acquisitions autrefois approuvées d’AdMeld et DoubleClick, 2 filiales qui jouent apparemment un rôle clé dans le contrôle du marché. a accusé le DoJ d’essayer de « reformuler l’histoire au détriment des éditeurs, des annonceurs et des internautes ».

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici