mercredi, 7 décembre 2022

L’UE prévoit un fonds massif de subventions à l’industrie pour concurrencer les

Il semble que les États-Unis aient traité leurs supposés alliés de l’UE un « coup de poing un-deux ». Premièrement, les sanctions sur le gaz russe imposées par Washington après l’invasion de l’Ukraine par la Russie ont fait monter en flèche les prix de l’énergie dans l’UE. Une partie des besoins en gaz de l’l’Europe, auparavant satisfaite par la Russie, doit désormais proviennent de fournisseurs américains.

Le problème est que le gaz naturel liquéfié (GNL) expédié en par les États-Unis coûte souvent cinq fois plus que son homologue russe. Alors que les prix de l’énergie dans l’UE montent en flèche, l’administration Biden a déployé une < a rel="nofollow noopener" target="_blank" href="https://www.cnbc.com/2022/07/27/inflation-reduction-act-climate-change-provisions.html">Subvention industrielle de 369 milliards de dollars programme pour soutenir les industries vertes dans le cadre de la réduction de l’inflation Agir.

Les responsables de l’UE craignent désormais que la combinaison de pressions – des coûts énergétiques plus élevés dans l’UE et des subventions industrielles aux États-Unis – ne fasse que les entreprises déplacer les nouveaux investissements vers les États-Unis plutôt qu’en . Le chef de l’industrie européenne, Thierry Breton, a averti que le nouveau programme de subventions de Biden pose un « défi existentiel” à l’économie européenne.

Les subventions de l’UE à l’horizon

Deux hauts fonctionnaires a déclaré à POLITICO que la Commission européenne vise à compenser les subventions américaines avec son propre fonds. L’argent proviendrait du ‘ Fonds européen de souveraineté« , dont la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a parlé dans son discours sur l’État à l’Union en septembre.

L’objectif du fonds européen serait similaire à celui des États-Unis : aider les entreprises à investir en Europe et à respecter des normes vertes ambitieuses.

Les deux responsables ont déclaré que l’UE devait agir rapidement, car les entreprises décident déjà où construire leurs futures usines pour tout ce qui est « vert », des batteries et des voitures électriques aux éoliennes et aux micropuces.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici