dimanche, 4 décembre 2022

Nouvelle version de LibreOffice publiée sur le Mac App Store, moyennant des frais

Couper les coins : La Fondation LibreOffice propose une version payante de la suite d’efficacité éponyme aux utilisateurs Apple. L’argent servira à financer le développement de la tâche, ou plutôt à « informer » les organisations sur la valeur incluse des services professionnels et les principaux canaux de circulation. Ou alors ils disent.

Peu de temps après la sortie de LibreOffice 7.4.1 Neighborhood Edition, The File Structure a lancé une nouvelle diffusion payante de la suite bureautique sur le Mac App Shop. LibreOffice reste gratuit, mais les utilisateurs d’Apple paieront un prix pour obtenir leur application logicielle à partir des canaux officiels d’Apple, tout en évitant le téléchargement de dépendances importantes qui sont disponibles dans l’édition communautaire susmentionnée.

The Document Foundation est le non -profit qui promeut et gère LibreOffice, la suite de productivité open source qui a commencé comme un fork d’OpenOffice. La suite comprend un traitement de texte (Writer), un tableur (Calc), un programme de discussion (Impress) et d’autres outils développés pour être une alternative FOSS aux suites bureautiques industrielles, mais principalement l’omniprésent Microsoft Workplace.

En annonçant la sortie de LibreOffice sur le Mac App Store, Italo Vignoli, responsable de LibreOffice, a déclaré que TDF souhaitait « aider les utilisateurs finaux qui souhaitent obtenir tous leurs logiciels de bureau à partir du canal de vente exclusif d’Apple ». La précédente variante App Store de LibreOffice était géré par Collabora, tandis que LibreOffice facturera désormais un « coût de commodité » de 8,99 EUR pour soutenir directement le développement du travail.

Peut-être que la pièce manquante suite à cette réflexion est qu’Apple propose une suite bureautique totalement gratuite avec macOS, la suite iWork est tout à fait compétente pour les performances standard et utilise également des alternatives MS Office appelées Pages, Numbers et Keynote.

Selon Vignoli, la nouvelle version payante est une évolution par rapport au scénario précédent et reflète la nouvelle technique de TDF : la Fondation se concentre comme toujours sur la sortie de la version développée par la communauté de LibreOffice, tandis que « les entreprises de l’environnement se concentrent sur une version à long terme à valeur ajoutée destinée aux entreprises.  » Les organisations doivent être informées pour soutenir la tâche FOSS en choisissant la variante LibreOffice améliorée pour les versions en production tout en étant soutenues par des services d’experts, a ajouté Vignoli.

Les effets  » favorables » de cette nouvelle méthode ne se manifesteront pas pour depuis longtemps, a déclaré TDF, mais une variante payante de LibreOffice pour les utilisateurs de l’App Store n’est que le début d’un voyage dans ces instructions. L’édition App Shop de la suite de productivité n’inclura pas d’exécution Java en raison du fait que les dépendances externes sont non autorisé par Apple. Le LibreOffice payant est basé sur le même code source que la version de base, qui continuera d’être facilement disponible sous forme de bundle Windows, Linux ou macOS (Apple Silicon ou Intel). Il s’agit de la version pour tous les utilisateurs– même ceux sur Mac– devraient probablement l’être.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici