vendredi, 27 janvier 2023

Retour sur le métaverse en 2022 : Hype, investissements et mouvements

Cette année 2022 peut être considérée comme une année productive pour les investissements financiers dans le métaverse, même si des doutes quant à l’aspect pratique du monde virtuel traversent encore l’esprit de certaines parties prenantes. L’année dernière, les entreprises et les sociétés de capitaux propres ont mis en commun 57 milliards de dollars de participations, mais ce montant a depuis été dépassé par les 120 milliards de dollars enregistrés cette année, selon un rapport de McKinsey. Malgré la terrible fuite de Meta au troisième trimestre 2022, la vérité électronique reste un mystère que de nombreuses entreprises veulent démêler et commercialiser.

Dans un environnement toujours actif où les événements se produisent en temps réel, Gartner prévoit que 25 % des individus seront dans l’espace numérique pendant au moins une heure par jour d’ici 2026. Le métaverse signifie un tout nouveau moyen pour les particuliers et les entreprises de se connecter à la technologie. Ses cas d’utilisation s’étendent des délinquants typiques comme la et les jeux, à la réhabilitation des clients, à la mode numérique et bien plus encore. Certains des leaders populaires de l’industrie activement associés à l’ouverture de la perspective apparemment illimitée du métaverse comprennent Twitter, Microsoft et Spotify.

La notoriété du Web3 est à son plus haut niveau et se traduit par une concurrence féroce, estime Asaf Fybish, PDG et cofondateur de GuerillaBuzz, une société de Web3 il y a beaucoup à démêler dans les deux prochaines années. Bien que Fybish admette que la budgétisation et la méthode pour les objectifs à court terme du métaverse ont en fait récemment changé en raison du « marché baissier », déclare-t-il, « le dans le métaverse se concentrera progressivement sur les 2 à quatre prochaines années ».

En plus de cela, Fybish a déclaré à VentureBeat que « Plus de dollars [marketing] iraient dans le métaverse dans les années à venir, car les grandes marques continuent de déplacer leurs dépenses vers le domaine émergent du métaverse. »

Bien que l’affectation d’une grande partie du budget d’une entreprise aux efforts du métaverse puisse sembler sans importance, la capacité de développer et de personnaliser de nouveaux mondes pour les consommateurs est une colline sur laquelle beaucoup veulent mourir.

Controversé, mais croissant

Il n’est pas rare que de nouvelles idées soient de plus en plus contestées, ce qui a principalement été le cas pour le métaverse en 2022. Le buzz flamboyant autour du métaverse semble avoir en fait divisé de nombreux professionnels. L’explication de Mark Zuckerberg en 2021 l’a expliqué comme la prochaine étape de la technologie où « vous restez dans l’expérience, pas seulement en la regardant ». Les répondants à une étude de Seat Research de 2022 pensent que le métaverse est la culture du battage marketing.

Pour Steve Wilson, l’un des participants à l’étude et créateur de Lockstep Consulting, le métaverse « n’est pas assez bien défini pour que nous puissions faire des prévisions sur l’importance d’une expérience totalement immersive d’ici 2040. » Wilson pense qu’il devrait être autorisé à se développer naturellement, en gardant à l’esprit que « les représentations numériques de la vérité peuvent transmettre du plaisir, mais alors la menace d’adoption n’est pas suffisamment prise en compte. »

D’autre part D’autre part, les points de vue divergents sur ce qu’est et devrait être le métaverse n’ont pas arrêté sa croissance. Les résultats de Statista en 2021 ont révélé un bénéfice du marché de 38,85 milliards de dollars et ont estimé le chiffre à 47,48 milliards de dollars. En 2030, la section devrait valoir au moins 678,8 milliards de dollars.

Que reste-t-il en magasin pour le métaverse en 2023 ?

Tout comme divers points de vue des capacités du métaverse existent, les joueurs du marché en ont également dévoilé diverses applications. Et même si opter pour la construction d’environnements virtuels ou autoriser la coopération de groupe en utilisant une communauté numérique sont deux voies intéressantes, mais distinctes, qu’est-ce qu’une marque devrait attendre du monde virtuel l’année prochaine ?

Forrester prédit que de nombreuses entreprises passeront de l’utilisation de l’art NFT centré sur le client à la fourniture d’expériences client extraordinaires. Hang, une start-up business-to-business (B2B), s’aligne avec la société d’étude de recherche. Actuellement, il se concentre sur l’utilisation des NFT pour redéfinir les programmes de fidélité pour des clients comme Budweiser, Bleacher Report et Superfly.

Comme mentionné précédemment, certaines marques peuvent utiliser l’univers artificiel pour augmenter l’engagement des membres du personnel. La collaboration dans l’environnement de travail peut augmenter l’efficacité, augmenter le taux d’analyse et réduire le travail. Une méthode pour garder le groupe satisfait est d’intégrer l’innovation axée sur le métavers sur le lieu de travail. Forester prévoit également que des rencontres régulières avec de tels outils renforceront la familiarité, conduisant à une large adoption pour un usage individuel.

L’année dernière, Microsoft a dévoilé Mesh, une inclusion de Teams qui mélange les modes existants « Ensemble » et « Présentateur » pour rendre les conférences à distance plus immersives. Google, Slack et Zoom devraient présenter des offres comparables l’année prochaine.

D’un autre côté de la médaille, les problèmes de sécurité concernant le métaverse méritent d’être sérieusement pris en considération. Considérant que la collecte de données dans le monde virtuel est automatique et stable, les chances que ces propriétés soient prises sont grandes. De plus, des éléments du métaverse comme la blockchain, la réalité augmentée et la réalité virtuelle sont considérés comme des cibles les plus probables pour les hacks. La sécurité des informations doit être prise en compte dans le budget annuel pour aider les équipes à évoluer réellement dans un avenir raisonnablement numérique.

Au-delà du marketing, le métaverse a besoin d’être orienté

Au-delà de ses avantages possibles et de sa capacité de marché incroyable, il est judicieux de se demander s’il faut acheter la réalisation d’un royaume virtuel. Indépendamment d’une récession économique imminente, les entreprises ont englouti des milliards de dollars dans cette entreprise. Cependant, dépenser pour la cause ne suffit pas; vous avez besoin de direction, aussi.

Le partenariat avec des professionnels de confiance sur le marché permet aux entreprises d’accéder à des techniques éprouvées, ainsi que le courage de les exécuter. L’un des points de vente offrant aux entreprises l’accent dont elles ont tant besoin sur la stratégie métaverse est Invisible North. Semblable à ce que fait Hang, Unnoticeable North, basé à New York, a contribué à l’introduction d’une expérience NFT sur place lors de la célébration de la musique et des arts de Coachella Valley cette année. Cela fait partie de ses nombreux emplois.

Outre la collaboration avec des entreprises innovantes pour des emplois métavers à long terme, les services doivent également se fixer des objectifs raisonnables et être ouverts à des itérations constantes. L’un des inconvénients de l’expérimentation d’une vérité simulée est qu’elle se développe, ce qui signifie que rien n’est certain et que des développements fréquents sont nécessaires. C’est peut-être la raison pour laquelle les organisations qui cherchent à présumer la gestion dans le métaverse doivent maintenant envisager de désigner un directeur du métaverse – quelqu’un qui peut effectivement servir de chef d’orchestre dans l’orchestre royal du métaverse.

VentureBeat’s objectif est d’être une place publique numérique permettant aux décideurs techniques d’acquérir des connaissances sur l’innovation d’entreprise transformatrice et de négocier. Découvrez nos instructions.

.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici