mardi, 18 juin 2024

Une meilleure solution à la fraude et aux rétrofacturations que la réglementation

La meilleure façon de gérer les conflits de paiement entre les titulaires de carte et les commerçants est un sujet de controverse.

Le problème est présenté comme un concours à somme nulle où les besoins des commerçants doivent être pesés par rapport aux droits des titulaires de carte. La sagesse conventionnelle stipule que tout ce qui profite aux commerçants doit le faire au détriment des titulaires de carte, et vice versa.

Les pressions réglementaires exercées par des agences telles que Consumer Financial Protection Bureau (CFPB) ont largement ignoré le point de vue des commerçants en faveur de l’élargissement des défenses des titulaires de cartes. Cette concentration a des conséquences qui continuent d’entraîner une augmentation des dépenses pour les commerçants et les institutions monétaires capturées au milieu.

Heureusement, l’innovation nous offre la possibilité de créer une solution collaborative qui profite à toutes les parties sans se concentrer sur les exigences l’un par rapport à l’autre.

En voici un exemple : à mesure que l’intelligence artificielle et l’apprentissage automatique jouent un rôle plus important dans la prévention de la fraude, des informations précises pour former ces systèmes deviennent de plus en plus précieuses. En décourageant les commerçants de réagir aux conflits, les institutions restituent des données critiques qui pourraient être utilisées pour prévenir les escroqueries.

Si faire en sorte que les banques encouragent leurs commerçants à répondre à tous les cas, ne serait-ce que pour vérifier une fraude réelle, cela fournirait aux organisations une image beaucoup plus précise des escroqueries réelles. La solution actuelle s’appuie fortement sur les données brutes de rétrofacturation, qui incluent à la fois les escroqueries « criminelles » tierces et « amicales » de première partie.

Si davantage de commerçants réagissaient aux conflits de paiement, les banques seraient mieux à même de reconnaître et d’éviter les transactions trompeuses. Il y aurait moins de circonstances d’escroqueries criminelles et moins de faux refus, ce qui profiterait à tout le monde.

La charge de travail incluse peut être structurée grâce à la modernisation. Plutôt que de s’appuyer sur des fichiers papier disparates et non standard, la technologie pourrait permettre aux commerçants de transmettre des informations brutes dans un format normalisé à l’échelle internationale. Cela permettrait à toutes les célébrations d’utiliser l’automatisation, de réduire les erreurs et de réduire le nombre de travailleurs nécessaires pour traiter les conflits.

De plus, les rétrofacturations pourraient être davantage minimisées en augmentant la quantité d’informations disponibles pour les banques émettrices lorsqu’elles traitent désaccords. Un nombre important de rétrofacturations sont soumises par erreur. Les titulaires de carte appellent leur banque pour demander un débit, et avec peu ou pas d’informations sur la transaction, la seule alternative de la banque est de lancer une rétrofacturation.

Actuellement, 2 technologies : Verifi Order Insight et Ethoca Customer Clarity — donner aux commerçants la possibilité de partager des informations avec les banques en cas de requête d’un titulaire de carte. Ils ont montré les avantages des données, mais les programmes sont coûteux et difficiles à exécuter pour les commerçants.

L’augmentation du partage des données, par défaut, devrait être l’objectif.

Sortez du l’ancien, avec le nouveau

Trouver un équilibre grâce à l’innovation est un « gagnant-gagnant » qui profite aux titulaires de carte, aux banques et aux commerçants. Cela devrait être l’objectif de toutes les parties, y compris les régulateurs comme ceux du CFPB, de plaider en faveur d’options technologiques pour nos problèmes actuels.

Le changement ne sera pas simple, et nous ne verrons pas les résultats du jour au lendemain , mais la valeur du développement d’un système meilleur et plus réalisable l’emporte sur toutes les dépenses. Plus nous nous concentrons sur des solutions qui correspondent aux exigences des commerçants, des banques et des clients, plus il sera simple de résoudre les quelques litiges restants.

Le système actuel n’est pas durable. Il est temps d’essayer de nouvelles idées.

.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

xnxx sex download russianporntrends.com hardxxxpics saboten campus freehentai4u.com read manga porn rakhi sex photo ganstagirls.com nani sex video xxx indian girl video download elporno.mobi tamilauntycom bf hd video bf hd video porn555.me anyporn hd tamil beach sex erolenta.com xxx sex boy to boy bustyboobs pakistanixxxx.com nude sexy videos desi sex xvideos.com tubaka.mobi justdesi in free naked dance vegasmpegs.mobi eva grover desi ass lick eroanal.net 69 xvideo 4k xnxx thefuckingtube.com xxii roman numerals translation tamil nayanthara sex sexozavr.com indian porn videos tumblr كلبات سكس porn-arab.net نيك ف الكس y3df comics popsexy.net akhil wife hentai ahri wowhentai.net the sarashina bloodline