lundi, 23 mai 2022

Battues par une tempête meurtrière, trois nations d’Afrique australe ramassent les morceaux

Le nombre de morts d’une tempête qui a frappé 3 pays d’Afrique australe est passé à 70 alors que les équipes d’urgence se battent pour réparer les infrastructures endommagées et aider des dizaines d’innombrables victimes.

En date de jeudi, Madagascar a fait état de 41 morts, dont 18 autres éliminés au Mozambique et 11 au Malawi. Les résidus de la tempête sont passés au-dessus du Zimbabwe, mais aucun décès n’y a été signalé.

Chargeant des averses, la tempête tropicale Ana a touché terre lundi à Madagascar avant de s’abattre sur le Mozambique et le Malawi.

Les secouristes et les autorités des trois pays évaluaient encore l’étendue complète des dégâts.

Dans les trois pays les plus durement touchés, des dizaines de milliers de maisons ont été endommagées. Certains se sont effondrés sous la forte pluie, piégeant les victimes dans les débris.

Les ponts ont été supprimés par les rivières enflammées, tandis que le bétail s’est noyé et a submergé les champs, ruinant les moyens de subsistance des ménages ruraux.

A Madagascar, 110 000 personnes ont dû quitter leur maisons. Dans la capitale Antananarivo, des écoles et des clubs de santé ont été transformés en abris d’urgence.

« Nous n’avons apporté que nos biens essentiels », a déclaré à l’AFP Berthine Razafiarisoa, qui s’est réfugiée dans une salle de sport avec sa famille de 10 personnes.

p>

Dans le nord et le centre du Mozambique, Ana a détruit 10 000 maisons, de nombreuses écoles et installations médicales, et a détruit des lignes électriques.

Parmi les morts se trouve l’administrateur de la ville de Tete, dans le nord-ouest, dont la voiture a été emporté mardi par la montée des eaux de la rivière Revuboe alors qu’il allait inspecter un pont qui se trouvait en fait à proximité de l’inondation.

Le service météorologique mozambicain s’attend à ce qu’une autre tempête se forme au-dessus de l’océan Indien dans les prochains jours jours. Pas moins de six ouragans sont attendus avant la fin de la saison des pluies en mars.

Au Malawi voisin, le gouvernement a déclaré l’état de catastrophe naturelle. La majorité de la nation a perdu l’électricité au début de la semaine, après que les eaux de crue ont frappé les stations de production.

Le courant a été rétabli jeudi dans certaines parties du pays, mais certaines parties du réseau électrique ont été détruites.

 » Notre priorité est maintenant de rétablir l’électricité dans les établissements de santé, les systèmes de circulation de traitement de l’eau , et les écoles », a déclaré le service public d’électricité national dans une déclaration.

Mercy Jailosi voyageait dans une camionnette qui a été emportée par les eaux de la rivière Shire dans la localité de Chikwawa au Malawi. Elle a dit qu’elle avait réussi à nager dans l’obscurité de la nuit, puis à s’accrocher à une pile d’ordures emportées.

« Je m’y suis accrochée et j’ai dormi là jusqu’au matin », a déclaré Jailosi en larmes à The Associated Presse. « J’ai peut-être l’impression que des serpents étaient là aussi. « 

L’Afrique australe, et plus particulièrement le Mozambique, a subi des tempêtes destructrices en double ces dernières années.

Source : TRTWorld et agences

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici