dimanche, 2 avril 2023

« Plus de 1,5 milliard de musulmans blessés » : Réaction à la profanation du Coran en Suède

Le monde musulman a en fait éclaté de colère et d’alarme après que la Suède a autorisé un dirigeant politique raciste réactionnaire Rasmus Paludan à brûler une copie du livre saint musulman Coran en devant le bâtiment de l’ambassade de Turquie à Stockholm.

Voici quelques-unes des premières réponses :

 » Nous condamnons dans les termes les plus forts possibles l’ignoble attaque contre notre livre saint, le Coran, en Suède aujourd’hui (21 janvier), malgré nos mises en garde répétées auparavant », a déclaré une déclaration du ministère turc des Affaires étrangères.

Qualifiant l’acte de « crime de haine pur et simple », le ministère a déclaré : « Autoriser cet acte anti-islam, qui cible les musulmans et insulte nos valeurs sacrées, sous couvert de souplesse d’expression est totalement inacceptable. »

« Cet acte ignoble est encore un autre exemple de la niveau déconcertant qu’ont atteint l’islamophobie et les mouvements racistes et discriminatoires en Europe. »

 » Cet acte islamophobe ridicule et intrigant nuit les sensibilités spirituelles de plus de 1,5 milliard de musulmans dans le monde « , a déclaré un communiqué du ministère pakistanais des Affaires étrangères.

De telles actions ne sont « couvertes par aucune expression légitime du droit à la flexibilité d’expression ou de point de vue, qui assume des responsabilités en vertu du droit international des droits de l’homme, telles que l’engagement de ne pas tenir de discours de haine et d’inciter les gens à la violence. « 

 » Les préoccupations du Pakistan sont communiquées aux autorités suédoises. Nous leur conseillons de garder à l’esprit les croyances des individus du Pakistan et des musulmans du monde entier et de prendre des mesures pour éviter les actes islamophobes », ajoute le communiqué.

L’incident « fait mal sentiments des musulmans à travers le monde et marque une provocation majeure », a déclaré le ministre koweïtien des Affaires étrangères, Cheikh Salem Abdullah Al Jaber Al Sabah, dans des déclarations pointées par la société d’information d’État KUNA.

Il a contacté le voisinage mondial « pour assumer l’obligation en mettant fin à ces actes inappropriés et en éliminant tous les types de haine et d’extrémisme et en amenant les auteurs à rendre des comptes. « 

« L’Arabie saoudite exige la diffusion des valeurs de dialogue, de tolérance et de coexistence, et refuse la haine et l’extrémisme », a déclaré le ministère saoudien des Affaires étrangères dans une déclaration.

Les Émirats arabes unis ont déclaré qu’ils protestaient contre « toutes les pratiques visant à déstabiliser la sécurité et la stabilité en violation des valeurs et principes humains et éthiques ».

Le Qatar a condamné l’approbation des autorités suédoises de brûler le Saint Coran et de contacter le voisinage mondial pour s’acquitter de ses obligations de rejeter la haine et la violence.

L’appelant une tentative de attisent la haine et la violence contre les musulmans, a déclaré le représentant du ministère des Affaires étrangères Nasser Kanaani, certains pays européens, sous le faux prétexte de promouvoir la liberté d’expression, « permettent à des éléments extrémistes et extrêmes de répandre la haine contre les valeurs et les valeurs islamiques ».

Kanaani Indépendamment de l’accent mis sur les droits de l’homme dans l’Islam, les Européens continuent  » d’institutionnaliser l’anti-Is le lamisme et l’islamophobie  » dans leurs sociétés.

Il a ajouté que la profanation du Coran est un « exemple clair de propagation de la haine et d’alimentation de la violence contre les musulmans », qui n’a « absolument rien à voir avec la flexibilité de la parole et croyait « .

Jordan  » a condamné l’incendie d’un exemplaire du Saint Coran dans la capitale suédoise Stockholm, soulignant le rejet par le Royaume de cet acte qui attise la haine. « 

Il a souligné l’exigence de diffuser la culture de la paix et de l’approbation de l’autre et « condamner l’extrémisme est une obligation cumulative. « 

L’Egypte a révélé sa ferme condamnation de l’acte honteux qui provoque les sensations de centaines d’innombrables musulmans à travers le monde.

L’Egypte alertée des risques de la propagation de tels actes qui bouleversent les religions et alimentent les discours de haine et la violence, appelant au maintien des valeurs de tolérance et de coexistence pacifique et à la prévention de l’offense à toutes les confessions et à leur caractère sacré par de telles pratiques extrémistes qui s’opposent aux valeurs de respect des croyances religieuses.

Le bloc de l’Organisation de la coopération islamique a déclaré que « l’action provocatrice… vise les musulmans, insulte leurs valeurs sacrées et sert d’exemple supplémentaire du niveau déconcertant atteint par l’islamophobie » et a demandé La Suède punira ceux qui se cachent derrière une  » activité criminelle haineuse « .

Source : TRTWorld et entreprises

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici