dimanche, 22 mai 2022

Une explosion au Ghana tue plus d’une douzaine de personnes et détruit 500 bâtiments

Au moins 17 personnes ont été tuées et près de 60 blessées dans une explosion qui a dévasté une partie d’une ville de l’ouest du Ghana après qu’un camion transportant des explosifs est entré en collision avec une moto.

« Un total de 17 personnes ont malheureusement été confirmées mortes et 59 blessés ont été secourus », a déclaré le ministre de l’Information, Kojo Oppong Nkrumah, dans un communiqué publié jeudi.

Des responsables ont déclaré que l’explosion avait rasé 500 bâtiments.

L’explosion s’est produite à Apiate entre les villes de Bogoso et Bawdie lorsqu’une moto est passée sous un camion transportant des explosifs appartenant à une société appelée Maxam qui était en route vers le Chirano mine d’or, gérée par la société torontoise Kinross.

Francis Abeiku Yankah, le coordinateur de l’Organisation nationale de gestion des catastrophes (NADMO) pour le district de Prestea Huni-Valley, a signalé la dévastation totale de la communauté d’Apiate.

« Le directeur général de la municipalité, qui a également été informé de la nouvelle, a rapidement dépêché des pelleteuses sur les lieux pour secourir les corps piégés après l’effondrement de certains bâtiments. »

Une vidéo de la scène circulant sur les réseaux sociaux montrait des maisons réduites à des morceaux de bois, avec un énorme cratère dans la terre à proximité.

Seji Saji Amedonu, directeur général adjoint de l’Organisation nationale de gestion des catastrophes, a déclaré que 500 bâtiments avaient été détruits.

« Le public a été avisé de quitter la zone pour se rendre dans les villes voisines pour sa sécurité pendant que les efforts de récupération sont en cours », a déclaré la police dans un communiqué.

Le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo a déclaré que l’explosion avait entraîné « des pertes en vies humaines », sans donner plus de détails.

La police était sur les lieux avec les services d’incendie et d’ambulance, a-t-il ajouté.

« C’est un incident vraiment triste, malheureux et tragique, et j’adresse, au nom du gouvernement, mes sincères condoléances aux familles des personnes décédées, et je souhaite aux blessés un prompt rétablissement », a tweeté Akufo-Addo.< /p>

Les autorités ont déclaré que la plupart des victimes avaient été secourues et se trouvaient dans des hôpitaux et des cliniques de la municipalité de Bogoso.

Les villes voisines ont été invitées à ouvrir les espaces publics, y compris les salles de classe et les églises, aux survivants, a indiqué la police.

Source : TRTWorld et agences

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici