jeudi, 23 septembre 2021

Une nouvelle recherche affirme que seulement un tiers des employeurs britanniques ont demandé à leur personnel s’ils étaient vaccinés

L’étude, qui a interrogé 2 000 professionnels britanniques, intervient le lendemain de la recommandation des vaccinations pour les 12-15 ans et alors que le pays attend d’entendre parler des injections de rappel. Malgré cela, et avec la majorité des travailleurs britanniques (58,6%) admettant qu’ils ont dû s’isoler depuis que la « pingdémie » a été déclenchée par le « Jour de la liberté » le 19 juillet, seul un tiers (33,7 %) des propriétaires d’entreprise ont demandé à leur personnel s’ils avaient été vaccinés contre le virus.

« Alors que les entreprises naviguent dans ces eaux inexplorées, la sécurité du personnel doit être la priorité »

Lee Biggins, PDG et fondateur de CV-Library, commente : « Alors que la majorité des professionnels britanniques sont heureux d’être interrogés sur leur carnet de vaccination, c’est un sujet incroyablement émotif et source de division. Il est essentiel que les entreprises fassent preuve de prudence pour éviter la discrimination. »

Biggin’s poursuit : « Alors que les entreprises naviguent dans ces eaux inconnues, la sécurité du personnel doit être la priorité. Avec l’ONS annonçant que le nombre d’offres d’emploi a culminé à plus d’un million pour la première fois et que le nombre d’employés est revenu aux niveaux d’avant la pandémie, il est également important que les membres du personnel – actuels ou potentiels – ne se sentent pas exclus en ce qui concerne leurs décisions concernant le vaccin. »

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici