jeudi, 23 mai 2024

La Banque centrale ougandaise permet aux entreprises de cryptographie de participer à son bac à sable réglementaire

  • Andrew Kawere a fait l’éloge du concept de partage des connaissances.
  • La banque de réserve a incité le BAU à se former avec Réglementation Sandbox.

Suite à des discussions avec l’équipe BAU, la banque de réserve ougandaise a déclaré qu’elle était désormais prête à autoriser les sociétés de cryptographie à participer à son bac à sable réglementaire. En conséquence, la banque centrale a incité le BAU à se renseigner sur les lois NPS Sandbox 2021 et le cadre du bac à sable BOU avant de participer au bac à sable.

Accroissement de l’adoption de la cryptographie

Andrew Kawere, le directeur adjoint de la banque centrale, a indiqué dans une lettre adressée au président de la BAU, Kwame Rungunda, que le choix de la banque concernant l’implication des entreprises de cryptographie avait été influencé par les discussions avec l’équipe de la BAU. Kawere a également salué l’idée de partager la compréhension.

Kawere a répondu :

« La Banque d’Ouganda invite votre proposition à partager la compréhension avec nos groupes techniques sur les conceptions et si certains cas d’utilisation sont éligibles pour les tests dans le cadre du bac à sable réglementaire. »

Dans la lettre, Andrew Kawere a également recommandé à Kwame Rungunda de contacter une autre autorité de la banque centrale, Alex Ochan, pour mettre en place conversations. Un bac à sable réglementaire fintech a été introduit en juin 2021, lorsque la BOU a annoncé qu’elle encouragerait l’innovation dans les services monétaires, apporterait des capitaux et une assistance aux start-ups fintech, et offrirait des opportunités de découverte partagées aux innovateurs, aux régulateurs et aux sources de financement.

D’autre part, BAU a tweeté qu’il attendait avec impatience de traiter avec la banque de réserve et d’autres parties prenantes pour établir les possibilités de cryptographie en Ouganda tout en réduisant de manière proactive les risques possibles et en garantissant la sécurité des consommateurs. Les pays du continent africain ont adopté diverses méthodes pour adopter la monnaie numérique. En 2017, la banque de réserve nigériane, par exemple, a interdit aux banques régionales de s’engager avec des cryptos avant de fournir sa monnaie numérique.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

xnxx sex download russianporntrends.com hardxxxpics saboten campus freehentai4u.com read manga porn rakhi sex photo ganstagirls.com nani sex video xxx indian girl video download elporno.mobi tamilauntycom bf hd video bf hd video porn555.me anyporn hd tamil beach sex erolenta.com xxx sex boy to boy bustyboobs pakistanixxxx.com nude sexy videos desi sex xvideos.com tubaka.mobi justdesi in free naked dance vegasmpegs.mobi eva grover desi ass lick eroanal.net 69 xvideo 4k xnxx thefuckingtube.com xxii roman numerals translation tamil nayanthara sex sexozavr.com indian porn videos tumblr كلبات سكس porn-arab.net نيك ف الكس y3df comics popsexy.net akhil wife hentai ahri wowhentai.net the sarashina bloodline