lundi, 5 décembre 2022

La SEC et Boeing confirment un règlement de 200 millions de dollars sur l’affaire du 737 MAX

La Security Exchange Commission des a publié jeudi une déclaration accusant Boeing Company et son ancien PDG, Dennis A. Muilenith, d’avoir fait des déclarations publiques trompeuses à la suite d’accidents d’avions Boeing en 2018 et 2019. Cette évolution vient confirmer un précédent rapport de The Wall Street Journal.

« Les ordonnances de la SEC contre Boeing et Muilenburg concluent qu’ils ont enfreint par négligence les dispositions antifraude des lois fédérales sur les valeurs mobilières. Sans admettre ni nier les conclusions de la SEC, Boeing et Muilenburg ont consenti à des ordonnances de cesser et de s’abstenir qui incluent des sanctions de 200 millions de dollars et 1 million de dollars, respectivement », lit-on dans le communiqué.

En revanche, Boeing a confirmé le règlement, ajoutant que l’entreprise avait apporté des « changements fondamentaux » pour renforcer les processus de sécurité. Le « règlement fait partie des efforts plus larges de l’entreprise pour résoudre de manière responsable les questions juridiques en suspens liées aux accidents du 737 MAX », a également déclaré Boeing.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici