samedi, 1 octobre 2022

SoftBank enregistre une perte record alors que les paris du Vision Fund prennent le martèlement

Le conglomérat multinational japonais SoftBank a fait état d’une perte record de 3 160 milliards de yens (19,4 milliards de livres sterling) alors que ses investissements subissent un coup de marteau lors de la vente mondiale des technologies.

Le fonds Vision de SoftBank, l’un des investisseurs technologiques les plus prolifiques au monde, a enregistré une perte record de 2 330 milliards de yens (3,8 milliards de livres sterling) alors que les valorisations des sociétés de son portefeuille ont chuté dans le contexte de la récession mondiale.

SoftBank a déclaré que les pertes au cours des trois mois clos le 30 juin sont « attribuables à des intérêts tiers » et cité « l’agitation du marché boursier mondial » et la « chute rapide du yen ».

« Pour le fonds de vision SoftBank, nous savons que nous devons réduire considérablement les coûts opérationnels », a déclaré Masayoshi Son, directeur général de SoftBank. « Notre vision reste la même, nos convictions restent les mêmes. Mais nous savons que nous devons réduire les coûts opérationnels, y compris les effectifs. Pour les nouveaux investissements, nous devons être plus sélectifs. »

SoftBank a déclaré que la baisse des valorisations des entreprises privées de son portefeuille avait contribué aux pertes. La fintech suédoise Klarna, par exemple, a vu sa valorisation baisser de 85 % lors d’un cycle de financement en juillet.

Ce n’est pas la première défaite de SoftBank. En mai, l’investisseur a annoncé une perte record de 27 milliards de dollars (22,17 milliards de livres sterling) pour son fonds Vision, qui a investi dans des sociétés britanniques telles que Arm, Gousto, PrimaryBid, Revolut et Zopa.

Les investissements de SoftBank au Royaume-Uni cette année comprennent un placement secondaire de 230 millions de dollars (172 millions de livres sterling) dans la boîte à recettes startup Gousto et participation au cycle de financement de série C de 190 m $ (140 m £) de la plate-forme d’investissement PrimaryBid.

SoftBank est le propriétaire du concepteur de semi-conducteurs de Cambridge Arm, qui a fait l’objet de spéculations sur la destination de sa cotation publique.

Des personnalités technologiques et des politiciens britanniques ont courtisé SoftBank pour une cotation à Londres, mais SoftBank serait favorable à une introduction en bourse à New York.

La semaine dernière, le chancelier Nadhim Zahawi a repris la pression pour une cotation à Londres en écrivant au fils de SoftBank.

Le co-fondateur d’Arm, Hermann Hauser, a précédemment déclaré à UKTN que les actions du gouvernement s’apparentent désormais à « essayer de fermer la porte après que le cheval se soit enfui ».

UKTN a contacté SoftBank pour un commentaire.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici