dimanche, 4 décembre 2022

Lenovo NZ prend de l’ampleur après l’oscillation des chaînes d’approvisionnement mondiales en PC

Libby Macgregor (Lenovo)

Crédit : Lenovo

Lenovo Nouvelle-Zélande est sortie de la pandémie COVID-19 et approvisionnement chaînes de crises plus fortes tout en restant à la traîne de son grand rival HP.

L’activité PC et appareils locaux de Lenovo a doublé ses revenus depuis 2019, passant de 91,4 millions de dollars à 183,4 millions de dollars, tandis que les revenus locaux de HP sont restés relativement stables au cours de la même période et ont diminué d’un peu plus de 10 % en 2021.

HP est en tête de l'espace PC mais Lenovo a de l'élan.Crédit : IDG
HP est en tête de l’espace PC, mais Lenovo a de l’élan.

Bien que le groupe d’infrastructure de Lenovo, Lenovo Global Technology, ne semble pas publier ses résultats néo-zélandais séparément, cette activité a également augmenté en Australie et en Nouvelle-Zélande (A/NZ), passant de 171,6 millions de dollars en 2019 à 243,5 millions de dollars en 2021.

Conformément aux résultats mondiaux, HPE a enregistré un chiffre d’affaires néo-zélandais relativement stable d’environ 130 millions de dollars au cours des dernières années, ce qui semble être une fois de plus une avance substantielle sur l’activité d’infrastructure locale de Lenovo.

HP NZ et HPE NZ rapportent tous deux leurs résultats à fin octobre tandis que Lenovo rapporte au 31 mars.

La directrice générale de Lenovo NZ, Libby Macgregor, a déclaré qu’elle n’était pas en mesure de commenter les détails des finances de l’entreprise locale ou des concurrents. Cependant, elle était prête à parler des initiatives locales et du marché local, y compris des initiatives de développement de canaux telles que Lenovo 360.

Comprendre les défis

« Notre objectif a été de comprendre les défis spécifiques auxquels nos clients et partenaires ont été confrontés en Nouvelle-Zélande pendant la pandémie et nous avons travaillé en étroite collaboration avec le canal pour identifier comment nous pourrions aider à opérationnaliser rapidement et durablement les services essentiels et les entreprises néo-zélandaises, » Macgregor a déclaré à Reseller News.

« Notre capacité à tirer parti de l’expertise mondiale et locale nous a permis de pivoter rapidement pour tirer parti de la conception de produits innovants, de méthodologies avancées de chaîne d’approvisionnement et de services développés au niveau mondial, mais s’adaptant en conséquence au marché néo-zélandais. » 

Cette flexibilité, associée à la capacité de l’équipe Lenovo locale à articuler les besoins des entreprises néo-zélandaises au sein de l’organisation, a aidé de nombreuses entreprises à traverser « une période très difficile », a-t-elle ajouté.

Les ventes d'ordinateurs portables Lenovo ont bondi en 2022.Crédit : IDG
Les ventes d’ordinateurs portables Lenovo ont bondi en 2022.

Le paysage informatique traditionnel était en train de changer, mais cette transformation s’était produite bien avant la pandémie, a déclaré Macgregor.

« Par exemple, nous voyons des entreprises évaluer le coût du fonds de roulement et envisager d’autres moyens d’investir dans l’infrastructure informatique, comme TruScale de Lenovo Global Technologies, qui proposait du matériel de centre de données sur un modèle de paiement à l’utilisation, » dit-elle.

« L’objectif de Lenovo est de fournir des solutions qui résolvent les plus grands défis de l’humanité et nous chargeons nos équipes de réfléchir différemment à la manière d’y parvenir en Nouvelle-Zélande dans tous les aspects de notre organisation, de la poche au centre de données.

« Nous savons que la concurrence est bonne pour les consommateurs et nous avons fait un effort conscient pour étendre notre équipe néo-zélandaise à tous les aspects de notre activité, y compris notre activité Intelligent Device Group avec l’expansion de nos équipes commerciales, nos équipes Infrastructure Solutions Group et nos groupe de services et de solutions. »

Le point de vue d’un analyste

Anmol Bajaj, analyste de marché chez IDC, a déclaré que la pandémie avait provoqué une augmentation massive de la demande de PC dans le monde entier, car les gens avaient besoin d’appareils pour travailler et étudier tout en étant enfermés à la maison.

« Le plus grand défi pour les fournisseurs informatiques pendant la pandémie était d’assurer un approvisionnement adéquat dans le pays pour répondre à cette demande soudaine », a-t-il déclaré.

La plupart des fournisseurs ont dû faire face à des perturbations, a déclaré Bajaj. Pour HP, cela s’est traduit par une perte de parts de marché et le concurrent Lenovo a pris la tête du marché pour les troisièmes trimestres 2020 et 2021, hors stations de travail.

La baisse des revenus signalée par HP pour 2021 était principalement due à des ruptures d’approvisionnement ainsi qu’à des pertes de change, a affirmé l’analyste. Dans le même temps, les livraisons de Lenovo ont augmenté de 63 % de manière « impressionnante » au troisième trimestre 2020, contre une baisse trimestrielle de 34 % chez HP.

« L’une des raisons pour lesquelles Lenovo a gagné sa position sur le marché était qu’il était dans une meilleure position d’approvisionnement », a déclaré Bajaj. « Ils sont également l’un des acteurs clés de l’espace Chromebook et ont pu tirer parti de la hausse de la demande due à la pandémie pour les produits du segment de l’éducation également. »

Cependant, à mesure que les ruptures d’approvisionnement se sont atténuées, HP a retrouvé son leadership sur le marché et l’a conservé depuis.

Macgregor a déclaré que Lenovo s’attendait à ce que le marché revienne aux niveaux d’avant le COVID en 2024 après un éventuel assouplissement à court terme.

En ce qui concerne les moteurs du marché, l’ESG (gouvernance environnementale, sociale et d’entreprise) est une considération essentielle dans les entreprises néo-zélandaises, tout comme dans le monde.

Une étude menée par Lenovo en 2021 auprès des DSI a révélé que 91 % d’entre eux ont déclaré que leurs rôles s’étaient étendus au-delà de l’informatique et la moitié ont déclaré qu’ils devaient diriger des initiatives de développement durable et ESG, y compris la diversité, l’équité et l’inclusion.

Lenovo rend compte de nos objectifs ESG depuis 2009 et a atteint ses objectifs de réduction des émissions pour 2020 fixés en 2010, a-t-elle déclaré. De nouveaux objectifs de réduction des émissions ont été fixés pour 2030.

Localement, Lenovo a lancé un programme de compensation carbone pour les clients commerciaux qui a aidé les partenaires de distribution à entamer des conversations sur l’ESG. Un certain nombre de clients néo-zélandais s’étaient engagés dans le programme, que Lenovo utilise également en interne.

Innovations de canal

Pour les partenaires, Lenovo a lancé un fonds de développement de canaux (CDF) pour aider son canal avec des programmes de vente et de afin d’accroître la notoriété de la marque et de gagner en notoriété.

Cela s’est avéré fructueux à la fois pour l’infrastructure et les unités commerciales des appareils, a déclaré Macgregor.

En plus des promotions, des tournées de présentation et des activités de génération de demande dirigées par des partenaires, trois distributeurs différents se sont également associés à Lenovo pour proposer des événements et des promotions au sein du canal.

La Nouvelle-Zélande a également été la pionnière du déploiement de Lenovo 360 dans la région Asie-Pacifique, a déclaré Macgregor.

Lenovo 360 a vu une refonte de la structure des canaux de Lenovo pour réunir les trois unités commerciales de l’entreprise, couvrant l’infrastructure, les appareils et les services.

« Le déploiement s’est concentré sur trois piliers principaux : les personnes, les programmes et les outils, à la fois en interne chez Lenovo et en externe avec les partenaires de distribution », a déclaré Macgregor.

« Grâce à cette nouvelle approche, la chaîne a enregistré une croissance à deux chiffres en Nouvelle-Zélande et est en bonne voie pour atteindre chacun de ces trois piliers fondamentaux. »

Une nouvelle phase de concurrence entre ces éternels rivaux est maintenant nous.

En octobre, le directeur national de HP, Oliver Hill, a déclaré à Reseller News que les chaînes d’approvisionnement s’étaient renforcées et que l’acquisition par HP pour 3,3 milliards de dollars du fournisseur de technologies de collaboration et de communication Poly en mars avait dynamisé les partenaires de distribution.

« Nous sommes de retour en termes d’approvisionnement, ce qui signifie que nous sommes à l’avant-garde de l’entreprise plutôt que de gérer l’approvisionnement et d’être des spécialistes de la logistique », a-t-il déclaré à l’époque.

.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici