mardi, 29 novembre 2022

Le Vietnam veut plus de contrôle sur les données biométriques des clients des entreprises étrangères

Les entreprises d’innovation étrangères, composées de plateformes de réseaux sociaux, qui font affaire au Vietnam ont 13 mois pour stocker les données de leurs consommateurs vietnamiens à terre. Ils doivent également développer une présence physique dans le pays d’Asie du Sud-Est d’ici octobre 2023.

Le gouvernement autocratique, dirigé par le parti communiste local, insiste également fermement sur le fait que ces bases de données terrestres doivent y rester pendant deux ans.

Pour les entreprises nationales, la date d’échéance est le 1er octobre.

Selon Euronews.next, les autorités ont déclaré que la mesure améliorera la cybersécurité du Vietnam.

Les informations allant des analyses biométriques et des enregistrements monétaires aux données de navigation sur Internet sont clairement ciblées.

Le décret 53 est en fait resté en préparation pendant « des années », selon un article paru dans la publication commerciale Connectontech. On ne sait pas pourquoi il était en attente.

Au-delà de l’arrêté de localisation, le décret permet aux autorités locales de supprimer des détails considérés comme interdits ou de fausses nouvelles. Les autorités régionales auront le pouvoir de « recueillir des informations à des fins d’enquête et de traitement des activités illégales dans le monde en ligne », selon Connectontech.

Le gouvernement vietnamien a également révélé le lancement d’une identification numérique pour les citoyens plus tôt cette mois.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici