jeudi, 8 décembre 2022

L’état des limites des réclamations relatives à la confidentialité des données biométriques dans l’Illinois est clarifié

La manière dont les violations multiples sont traitées et le délai de prescription des poursuites en matière de confidentialité des données biométriques en vertu de la loi de l’Illinois ont été clarifiés, au moins temporairement, par une commission d’appel de l’État, Law360 rapports. Les réclamations relatives au consentement éclairé, à la divulgation et à la sauvegarde de la politique de conservation des données sont soumises à une limite de cinq ans, tandis que les réclamations fondées sur un profit ou une divulgation illicites n’ont qu’un délai d’un an, les juges ont statué dans l’affaire Tims v Black Horse Carriers, Inc.

La limite d’un an de l’État pour les violations de la vie privée publiées régit les réclamations en matière de confidentialité biométrique uniquement en vertu des sections 15(c) et 15(d), tandis que les réclamations en vertu de 15(a), 15(b) et 15(e) peuvent être déposées jusqu’à cinq ans plus tard, le panel de trois juges a statué. Les différents délais de prescription sont nécessaires, selon le tribunal, car chaque exigence du BIPA est «séparée et distincte». Le panel de juges a souscrit à la décision du tribunal inférieur selon laquelle la période de prescription « attrape » de cinq ans s’appliquait, plutôt que la limite d’un an que la loi de l’État prévoit pour les réclamations relatives à la vie privée, car des violations spécifiques de la BIPA étaient alléguées, plutôt que des violations générales de la vie privée.< /p>

« Cette dernière décision apporte des éclaircissements indispensables aux parties des deux côtés du litige BIPA qui ont déjà débattu de cette question déterminante », a déclaré Jean Liu, un avocat de Kaufman Dolowich & Voluck spécialisé dans le BIPA et d’autres réglementations en matière de confidentialité des données à Biometric Mettre à jour dans un e-mail. Un article de blog de Liu et de ses collègues Stefan Dandelles et Sarah Suddarth, cependant, souligne que la plupart des affaires BIPA sont intentées sur la base de violations présumées de plusieurs clauses, ce qui signifie que la plupart sont susceptibles de respecter le délai de prescription.

En cas de violation de plusieurs devoirs, plusieurs recouvrements peuvent être demandés en réparation, a statué le tribunal.

La portée des réclamations, et en particulier si plusieurs instances de la même violation de la confidentialité des données biométriques sont cumulatives, est à l’étude dans une poursuite contre White Castle.

Incertitude et changements difficiles pour les petits fournisseurs

Le paysage juridique fragmenté de la confidentialité des données biométriques et l’impact que cela a sur les entreprises qui tentent de répondre à la demande d’applications biométriques telles que les systèmes de prévention des pertes sont examinés dans un Rapport Reuters.< /p>

L’article raconte les défis de Blue Line, une entreprise qui fournit des systèmes de reconnaissance faciale, et a récemment perdu un client à Portland à cause de la législation locale. Un magasin du Missouri qui a déployé un système Blue Line après que l’un de ses employés a été tué par balle lors d’un vol a déclaré qu’il n’avait pas été cambriolé depuis l’installation de la capacité biométrique.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici