mercredi, 28 février 2024

IVECO et Eni pour la mobilité durable des véhicules utilitaires

IVECO, une marque du groupe Iveco N.V. et un pionnier des véhicules utilitaires à propulsion alternative, et Eni ont annoncé aujourd’hui avoir signé une lettre d’intention (LoI). Les deux sociétés uniront leurs compétences pour explorer une coopération potentielle sur des initiatives de mobilité durable dans le secteur des véhicules utilitaires en Europe et accélérer la décarbonation des transports, dans laquelle tous deux sont actifs depuis un certain temps.

IVECO et Eni visent à définir une plate-forme de mobilité durable intégrée pour les flottes commerciales en proposant des véhicules innovants alimentés par des biocarburants et des vecteurs d’énergie durables ‒ tels que le biocarburant HVO (huile végétale hydrotraitée), le biométhane, l’hydrogène et l’électricité ‒ et l’infrastructure associée.

Les domaines de collaboration envisagés par la LoI incluent l’offre d’Eni de HVO 100 % pur pour les poids lourds IVECO équipés de moteurs capables de fonctionner dessus. Le biocarburant HVO de haute qualité peut être utilisé à l’état pur dans tous les moteurs diesel les plus récents. Il s’agit d’un biocarburant de haute qualité dérivé de matériaux d’origine végétale et de déchets, produit à l’aide de la technologie exclusive Ecofining™ dans les bioraffineries Eni de Venise et Gela. Le HVO pur à 100 % permet des réductions d’émissions de CO de 60 % à 90 % (calculées tout au long du cycle de vie) par rapport au mélange de combustibles fossiles standard.

De plus, Eni et IVECO – le premier constructeur européen de véhicules utilitaires au gaz naturel – ont également l’intention d’accélérer la mise sur le marché du biométhane, un carburant renouvelable fabriqué à partir de déchets agro-industriels, qui peut être à la fois comprimé (GNC) et liquéfié (GNL). Cela sera rendu possible grâce à des partenariats en Italie et à l’étranger.

La collaboration non exclusive comprend également des initiatives en faveur des véhicules électriques à batterie et à pile à combustible à hydrogène, ainsi que l’infrastructure associée. IVECO a un plan de lancement de nouveaux modèles de batteries électriques puis de piles à combustible à hydrogène, tandis qu’Eni a l’intention de mettre en place un réseau de bornes de recharge. La Eni Live Station de San Giuliano, près de Mestre (Venise), est la première station-service d’hydrogène dans une zone urbaine en Italie ; elle sera suivie d’une deuxième station à San Donato Milanese.

« Nous poursuivons notre chemin vers la décarbonisation de la mobilité du fret, en utilisant toutes les options actuellement disponibles et en poursuivant tous les domaines de développement potentiels », a commenté Luca Sra, président de la division Truck Business du groupe Iveco. « Cette collaboration avec Eni est une nouvelle étape vers la réalisation de l’objectif du groupe Iveco de zéro émission nette de CO d’ici 2040. Elle permettra à nous pour tirer parti de la vaste expérience des deux sociétés, accumulée au cours d’années de recherche et d’application sur le terrain, et pour concevoir de nouvelles solutions client efficaces sur le plan environnemental et efficaces en termes de réduction Coût total de possession (TCO).”

Giuseppe Ricci, Energy Evolution Business Director, Eni, a déclaré : « La collaboration avec IVECO fait partie de la stratégie d’Eni pour atteindre son objectif de zéro émission nette d’ici 2050. Pour réaliser cette transition, il est essentiel d’utiliser toutes les technologies disponibles avec une approche complémentaire qui peut contribuer à fournir des produits réduisant les émissions. Avec IVECO, nous pourrons aller de l’avant avec un transport plus durable puisque le partenariat comprend à la fois des solutions technologiquement prêtes et immédiatement disponibles telles que le biocarburant HVO, dont Eni est le deuxième producteur européen, et le biométhane, ainsi que le développement conjoint de des solutions qui seront prêtes à moyen et long terme. Il s’agit notamment du réseau hydrogène et de l’électrification des véhicules utilitaires, sachant que la transition énergétique est très complexe et nécessite la contribution synergique et prospective de tous les acteurs de la filière. »

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici