vendredi, 7 octobre 2022

fait face à un déluge de plaintes de consommateurs en Europe

Selon un rapport de TechCrunch, les groupes impliquent le géant technologique de la conception trompeuse autour du processus de développement de compte. Le processus guide apparemment les utilisateurs pour qu’ils acceptent un traitement substantiel et invasif de leurs données.

profile les titulaires de compte pour les fonctions de ciblage publicitaire, affirmant s’appuyer sur l’approbation de l’utilisateur comme base juridique. Le règlement général sur la sécurité des données (RGPD) comprend une exigence de confidentialité dès la conception, ainsi que des conditions claires sur la manière dont le consentement doit être recueilli pour être licite. C’est là que les groupes de consommateurs disent que Google a en fait enfreint la loi.

Les groupes déclarent que la conception trompeuse de incite les utilisateurs à accepter son suivi. Ils affirment que les options de style déployées par l’énorme technologie autour de la création de compte permettent aux utilisateurs de consentir beaucoup plus facilement au traitement de leurs informations par pour les cibler avec des publicités « personnalisées » que de refuser leur consentement à son profilage pour la publicité comportementale.

La vitesse au détriment de la confidentialité

Les griefs soulignent à quel point des choix plus respectueux de la confidentialité – expliqués par comme une « personnalisation manuelle » – obligent les utilisateurs à suivre 5 étapes et dix clics. L’alternative la moins respectueuse de la vie privée – appelée « personnalisation express » – prend un clic et active tout le suivi.

Ils expliquent également que n’offre pas aux consommateurs le choix de désactiver tout le suivi en un seul clic, plus en gardant à l’esprit que Google a besoin de développement de compte pour utiliser des produits exclusifs particuliers, comme lors de l’établissement d’un téléphone mobile Android .

Dans d’autres cas, les utilisateurs peuvent produire volontairement un compte Google, mais, dans tous les cas, le géant de la technologie présente toujours des choix biaisés poussant les consommateurs à consentir à ce qu’il les trace.

La série de plaintes GDPR est coordonnée par le groupe de membres BEUC, alias l’Organisation européenne des clients. Des plaintes ont été déposées auprès d’entreprises de défense de l’information dans tous les États membres et marchés de l’UE, composées d’organisations membres en France, en République tchèque, en Norvège, en Grèce et en Slovénie.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici