dimanche, 4 décembre 2022

HP va licencier jusqu’à 6 000 employés au cours des trois prochaines années

Que s’est-il simplement passé ? HP Inc. a en fait annoncé qu’il rejoignait la multitude d’entreprises technologiques qui ont en fait considérablement réduit leurs effectifs. Le géant du matériel a déclaré qu’il supprimerait jusqu’à 6 000 tâches, soit environ 12 % de ses effectifs mondiaux, d’ici la fin de l’exercice 2025, car le besoin d’ordinateurs portables et de PC diminue.

Cette année, le bénéfice net de HP a en fait chuté de 0,8 % (63 milliards de dollars) par rapport à 2021, tandis que les ventes de blocs-notes ont diminué de 23 % à 6,4 milliards de dollars. Le chiffre d’affaires de l’entreprise au quatrième trimestre fiscal a baissé de 11 % à 14,8 milliards de dollars, tandis que le bénéfice était de 85 cents par action, ce qui a dépassé les estimations des experts.

HP anticipait un bénéfice inférieur aux attentes pour le premier trimestre financier, sur la base d’une baisse prévue de 10 % des ventes d’ordinateurs. Il estime que les coûts salariaux et non salariaux liés à la restructuration et à d’autres charges lui coûteront environ un milliard de dollars au cours des 3 prochaines années.

HP prévoit de réduire ses 61 000 effectifs internationaux de 4 000 à 6 000. personnes avant la fin de 2025. « Ce sont les décisions les plus difficiles que nous devons prendre car cela inclut nos collègues », a déclaré le PDG Enrique Lores.

Le mélange de ralentissement du marché après le verrouillage et d’incertitude économique a en fait vu la demande d’électronique client s’effondrer cette année. Les téléphones, les tablettes, les Chromebooks et les écrans de jeu ne sont que quelques-uns des marchés qui ont été touchés. Les fabricants de PC en ressentent également les effets : les derniers chiffres d’IDC révèlent que HP Inc. a enregistré la plus forte baisse de ses livraisons parmi les cinq principaux fabricants au troisième trimestre (-27,8 %).

HP a déclaré qu’il achèterait de toutes nouvelles lignes d’entreprise, y compris des services d’abonnement. Elle prévoit d’étendre son service d’adhésion aux cartouches d’encre à des produits tels que le papier et les ordinateurs, a déclaré Lores.

Ce n’est pas le bon moment pour être employé dans une grande entreprise de technologie. Meta a licencié 11 000 personnes tout récemment, et le scénario sur oscille entre catastrophe et drôle. Nous avons également vu des licenciements chez Lyft, Microsoft, Snap, Tesla, Robinhood et bien d’autres cette année. En ce qui concerne les sociétés d’Elon Musk, l’absence de préavis a conduit à des poursuites contre les sociétés. Avec l’économie révélant peu d’indications de reprise, attendez-vous à voir plus d’histoires comme celle-ci dans les mois à venir.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici