dimanche, 14 août 2022

Le découpage du réseau 5G se rapproche

Le découpage réseau est peu utilisé par les opérateurs. La stratégie permet de définir rapidement divers paramètres de latence et de bande passante pour les applications et les appareils du même réseau.

Imaginez que vous marchez dans la rue et que vous vous connectez à la 4G sur un smartphone. Quelques mètres plus loin, un agent des forces de l’ordre se connecte au même réseau sur une tablette. Sans découpage du réseau, les deux appareils fonctionnent sur la même bande passante et la même latence. Avec le découpage réseau, la bande passante et la latence peuvent varier selon l’appareil, sans que l’utilisateur ait à changer de réseau.

Les cas d’utilisation sont divers. Par exemple, les opérateurs peuvent attribuer plus de bande passante et moins de latence aux gadgets des services d’urgence. Le découpage de réseau est actuellement utilisé pour les jeux en nuage, où un opérateur fournit plus de bande passante aux clients de jeux vidéo.

OPPO, Ericsson et Qualcomm s’associent sur une option de découpage de réseau 5G pour les smartphones Android 12. Les partenaires ont récemment démontré un principe de fonctionnement. Le trio a utilisé un OPPO Find X5 Pro, un système modem-RF Snapdragon X65 et la plate-forme 5G Core d’Ericsson. Le mélange a permis de modifier rapidement la bande passante et la latence de différentes applications de téléphonie mobile.

Absolument rien de nouveau

Le découpage de réseau est utilisé depuis des années par d’importants acteurs des télécommunications, dont Ericsson. Avec l’arrivée de la 5G, la stratégie reçoit une nouvelle attention. Le découpage du réseau est intégré aux exigences de la 5G. En conséquence, les opérateurs de réseaux 5G autonomes sont bien mieux en mesure de fournir l’innovation que par le passé.

Il faudra peut-être des années pour que le découpage du réseau devienne une pratique courante. Un réseau 5G autonome est requis, mais les opérateurs n’utilisent pas la 5G autonome pour le moment. Actuellement, la plupart des réseaux 5G fonctionnent sur un mélange de 4G et 5G, avec la 4G au cœur du réseau. L’application logicielle et le matériel pour les réseaux 5G autonomes sont actuellement proposés, mais les tarifs sont élevés. Différents opérateurs s’abstiennent d’investir.

Même si un opérateur utilise des réseaux 5G autonomes, le découpage n’est pas assuré. Le réseau ainsi que le gadget et le logiciel d’un utilisateur final doivent prendre en charge la méthode. La démonstration d’OPPO, Ericsson et Qualcomm prouve que leur innovation remplit les conditions. C’est une grande action. Cela peut prendre des années pour que le réseau et l’appareil typiques prennent en charge le découpage, la méthode est plus détaillée.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici