mercredi, 8 février 2023

VMware paie une amende de plusieurs millions d’euros pour avoir trompé les investisseurs

L’offre inclut le paiement par VMware d’une amende de 7,9 millions d’euros (8 millions de dollars) au régulateur du marché américain. En retour, la SEC renonce à plus d’action contre le géant de la virtualisation pour les investisseurs éventuellement trompeurs en rendant compte de manière peu claire de ses performances monétaires.

Comptabilité innovante

La SEC a accusé VMware d’avoir trompé les investisseurs dans son ordre livres pour les exercices 2019 et 2020. Selon le régulateur, VMware a délibérément reporté la livraison des secrets de licence pour les offres de vente jusqu’à ce qu’un trimestre se soit effectivement écoulé.

Ce faisant, les revenus de ces licences pourraient être comptabilisés pour le prochain trimestre. La solution de contournement présumée aurait été appliquée à des millions de ventes.

Selon la SEC, VMware a ajusté avec succès ses résultats financiers et ses perspectives. Le régulateur a gardé à l’esprit que les financiers n’ont pas été informés de l’influence comptable de VMware sur les résultats des bénéfices. VMware aurait violé un certain nombre de lois du marché aux États-Unis.

VMware réagit

VMware a payé l’amende de 7,9 millions d’euros sans aveu de culpabilité. Dans une déclaration, le géant de la virtualisation affirme que la SEC n’a découvert aucun écart par rapport aux pratiques comptables légitimes. Selon VMware, payer est la meilleure stratégie. L’entreprise déclare qu’elle continue de maintenir des exigences élevées en matière d’intégrité.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici