dimanche, 14 août 2022

BASF et Nano One co-développent des matériaux cathodiques

Le développeur canadien de batteries Nano One et la société chimique allemande BASF déclarent avoir signé un accord de développement conjoint (JDA). Les entreprises se préparent à co-développer une procédure avec des retombées réduites dans la production de matériaux cathodiques de nouvelle génération.

Le tout nouveau procédé sera basé sur le foyer HED de BASF et utilisera le système breveté One -Procédure de pot et innovations de métal directement sur CAM, a déclaré Nano One dans un communiqué. L’arrangement en plusieurs phases consiste en une étude de recherche de commercialisation détaillée pour la production pré-pilote, pilote et à grande échelle.

Nano One indique les articles BASF existants « bien adaptés aux exigences croissantes des batteries dans les transmissions de véhicules  » et le bilan d’autres collaborations BASF. Selon le PDG de Nano One, Dan Blondal, il existe « une opportunité remarquable de distinguer conjointement les procédures de production et les produits pour une chaîne d’approvisionnement plus résiliente et durable. »

« Nano One dispose d’une technologie innovante avec la possibilité de améliorer l’efficacité du produit de nos matériaux actifs cathodiques hautes performances et rationaliser encore plus la synthèse des matériaux de batterie », a déclaré Heiko Urtel, vice-président de la R&D mondiale des produits de batterie chez BASF. « Nous anticipons avec impatience l’établissement d’une relation de travail collective et l’avancement des opportunités commerciales pour nos produits actifs cathodiques de nouvelle génération. »

Ce n’est pas le tout premier projet de BASF autour des matériaux cathodiques avec une connexion canadienne : l’entreprise avec Le siège social de Ludwigshafen a annoncé début mars son intention de construire une usine de produits cathodiques dans la province canadienne de Québec d’ici 2025.

« Avec de nouveaux investissements financiers dans des camions électriques et des installations de soutien annoncés en permanence dans Aux et au Canada, nous sommes ravis de poursuivre notre propre investissement dans la région », a déclaré le Dr Peter Schuhmacher, alors responsable de la division Drivers de BASF.

BASF prévoit de fournir aux fabricants aux et Canada et Mexique à partir du centre au Canada. L’entreprise construit également une usine de produits cathodiques en Allemagne, y compris une usine de recyclage.

Nano One a également augmenté sa capacité au Canada. L’entreprise a repris le service canadien de Johnson Matthey pour environ 10,25 millions de dollars canadiens (7,5 millions d’euros) en mai. Cela comprend un centre de production LFP près de Montréal avec une capacité de production de 2 400 tonnes par an.

prnewswire.com

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici