vendredi, 13 mai 2022

Zlatan Ibrahimović sur la façon dont il a changé le PSG : « Je ne me suis pas adapté à eux, c’était le contraire. »

En conversation avec L’Équipe à la veille de la sortie de la traduction française de sa biographie « Adrénaline », l’attaquant milanais Zlatan Ibrahimović a notamment a parlé des distinctions entre le Paris Saint-Germain quand il est arrivé en 2012 et le club de nos jours.

Vous composez que quand vous êtes arrivé au PSG, c’était « l’enfer. Absolument rien à voir avec l’abondance et club organisé d’aujourd’hui. » Était-ce vraiment à ce moment-là ?

Avant de venir, j’ai actuellement compris que ce serait difficile, en raison d’un problème de motivation. Il faut être motivé pour bien faire son travail. J’arrivais de Serie A, où je jouais contre d’énormes joueurs, d’énormes clubs, dans de grands stades. Avec tout le respect que j’ai pour la France, ce n’est pas la même mesure qu’en Italie. Leonardo [directeur du PSG] m’a dit, « avec ça, je ne peux pas t’aider à découvrir l’adrénaline ». Je devais l’opérer tous les jours. Le voulait atteindre le plus haut niveau sur et en dehors du terrain, mais il y avait beaucoup de travail à faire. Je suis content de me dire que j’étais là au départ, et de voir où j’en suis aujourd’hui. C’était merveilleux.

Les joueurs qui arrivent aujourd’hui ne comprennent pas comment c’était avant. Pensez-vous avoir aidé le club à grandir ?

Oui, à 100 %. J’y travaillais tous les jours. J’y ai apporté des trucs auxquels j’étais habitué à la Juve ou à Milan. Je ne me suis pas adapté au PSG, c’était le contraire. Ils m’ont dit, « amenez-nous au niveau que nous souhaitons atteindre ». Et ils étaient vraiment attentifs. Leonardo et Nasser [Al-Khelaifi] ont été extrêmement réactifs, ils voulaient y arriver.

Vous avez joué en Espagne, en Italie, en Angleterre, aux États-Unis, où placez-vous la Ligue 1 ?

Jouer en n’est pas facile. Les gens pensent que c’est un football médiocre, mais la a d’énormes compétences, et ils ont tous faim de réussir. Physiquement, ils sont forts.

Vous composez qu’au vous n’avez pas besoin d’être à 100% pour gagner des jeux vidéo

C’est vrai ! Vous êtes continuellement informé que pour gagner des jeux vidéo et des titres, tout le monde doit être au sommet de son art. Mais pas au PSG. Vous avez beaucoup de grands joueurs dans le groupe que vous êtes calme, vous êtes à l’aise. Si s’abstient de bien faire ? Tout ce dont vous avez besoin, c’est que Messi fasse bien. Si Messi ne va pas bien ? Ensuite, il suffit que Mbappé fasse bien. Chaque joueur peut faire la différence par lui-même.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici