vendredi, 15 octobre 2021

Selon un sondage, seulement un candidat noir sur trois estime que les agences de recrutement sont justes

Les candidats noirs sont plus susceptibles d’utiliser une agence de recrutement mais moins susceptibles de se sentir traités équitablement, a découvert une nouvelle recherche.

Une étude de plus de 24 600 personnes, publiée aujourd’hui par Service in the Neighbourhood (BITC) a révélé qu’un tiers (34 %) des répondants noirs ont déclaré qu’ils pensaient avoir été traités relativement par des agences de recrutement, moins de 38 % en 2018.

En revanche, près de la moitié ( 49%) des travailleurs blancs ont déclaré qu’ils se sentaient traités équitablement par les employeurs, en hausse de 6 points de pourcentage par rapport à 2018.

Le rapport a également découvert que 71% des personnes noires d’origine caribéenne et 67% des ceux d’origine africaine ont déclaré qu’ils étaient susceptibles d’utiliser une société de recrutement, contre moins de la moitié (47 %) des participants blancs.

Neil Carberry, PDG de la Confédération du recrutement et de l’emploi (REC), a déclaré que l’information était un « problème ».

« En tant que secteur, nous devrions définir un Exemple; c’est la meilleure chose à faire », a-t-il expliqué, en précisant notamment que les entreprises devaient « avoir leurs maisons en ordre » en matière d’égalité et d’inclusion.

Carberry a également conseillé que les services qui s’organisent autour de l’addition se démarqueront des candidats et de leurs clients, particulièrement en cette période de difficultés d’emploi.

Sandra Kerr CBE, directrice de l’égalité raciale chez BITC, a également suggéré aux agences de recrutement de réévaluer leur façon de travailler. avec des candidats issus de minorités ethniques.

« Le secteur du recrutement doit travailler ensemble pour garantir qu’il existe un processus de choix ouvert et transparent lors du tri des candidatures », a-t-elle déclaré, conseillant aux entreprises de prendre des mesures énergiques pour résoudre les cas suspects.

Cependant, l’étude de recherche a abouti à diverses conclusions favorables. Le pourcentage de travailleurs qui estimaient que leurs employeurs étaient à l’aise pour parler de race a augmenté, passant de 37 % en 2015 à 41 % en 2021.

Plus d’entreprises semblaient également motiver les co nversation sur la race. L’étude de recherche a indiqué qu’il y avait en fait eu une augmentation de 11 points du nombre d’employés qui ont déclaré que leurs employeurs les aidaient à parler de la race, passant de 22 % en 2018 à 33 % en 2021.

Une recherche distincte Une étude de l’Institute of Trainee Employers (ISE), également publiée aujourd’hui, a découvert que si de nombreux employeurs disposaient de moyens pour recruter des candidats issus de minorités ethniques, les candidats noirs en particulier étaient toujours confrontés à des obstacles à l’entrée.

Sur les 235 organisations interrogées, plus de huit sur 10 (86 %) ont déclaré qu’elles avaient une stratégie pour attirer des prospects issus de minorités ethniques, mais seulement 54 % avaient un plan pour faire venir des candidats noirs.

 Il a également révélé que seulement 44 % d’entre eux suivaient la rétention des employés noirs et que 22 % fournissaient une assistance professionnelle dévouée aux membres du personnel noirs.

Moins d’un tiers (31 %) des employeurs ont déclaré avoir fourni des assistance continue e et l’avancement pour le personnel d’origine noire.

Arbi Rai, coprésident du groupe consultatif ISE sur l’égalité, la variété et l’addition et superviseur principal du recrutement de compétences émergentes chez Lloyds Banking Group, a déclaré qu’il fallait faire davantage.

« Ceci n’est pas un problème qui peut être résolu isolément », a-t-il déclaré. « Il faut une concentration intégrée au sein des organisations et des institutions, y compris un engagement stratégique non seulement de la part de la haute direction, mais également à tous les niveaux pour produire une culture inclusive et solidaire.

« Si un service n’est pas prêt à le faire alors absolument rien ne changera », a ajouté Rai.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici