mardi, 30 novembre 2021

Cybots de Singapour cible la chaîne A/NZ avec de nouveaux talents

Michael Brooke (Cybots)

Crédit : Cybots

La société de cybersécurité basée à Singapour, Cybots, cible le canal trans-Tasman alors qu’elle se développe sur le marché australien et néo-zélandais (A/NZ).

Fondée en 2018, Cybots fournit un service avancé de détection et de réponse (MDR) géré par intelligence artificielle (IA), ainsi que des services d’évaluation de compromis et un service de réponse aux incidents et de criminalistique.

Maintenant, la société fait des percées sur le marché A/NZ avec une nouvelle base à Melbourne et son premier gestionnaire de canaux pour la région A/NZ.

En septembre, l’ancien directeur de compte Broadcom, Michael Brooke, est devenu responsable des partenaires de distribution A/NZ pour Cybots. La position Broadcom de Brooke est née du acquisition par le fournisseur en 2019 des actifs de sécurité d’entreprise du cyber-acteur Symantec, pour lequel il était gestionnaire de compte de canal.

Les responsabilités de Brooke incluent la création d’une activité de canal à valeur ajoutée pour les Cybots en A/NZ, l’engagement de revendeurs, de fournisseurs de services de sécurité gérés (MSSP), d’intégrateurs de systèmes et de distributeurs.

Son premier objectif dans le nouveau rôle, selon Cybots, était de sécuriser et de permettre aux partenaires de pouvoir positionner et revendre les solutions du fournisseur à la fois commercialement et techniquement.

Quelques mois seulement avant la nomination de Brooke, l’ancien PDG de Direct Asia Insurance, Gary Denson, est devenu PDG et directeur national de Cybots A/NZ. Il est chargé de développer les affaires de l’entreprise des deux côtés de la Tasman.

Ensemble, les récentes recrues sont le fer de lance de l’expansion de l’entreprise sur le marché local.

La décision de se lancer sur le marché local intervient en réponse à l’augmentation des cyberattaques en A/NZ au cours de l’année dernière, une tendance qui reflète une augmentation mondiale de ce type d’occurrences.

Pour Denson, les petites et moyennes entreprises (PME) sont exposées à un risque élevé de cyberattaques, telles que l’hameçonnage par e-mail, les logiciels malveillants, les ransomwares, les déni de service ou les attaques de points d’eau.

« Le plus grand défi auquel sont confrontées les PME est que les cybermenaces modernes sont généralement bien cachées dans leur réseau », a déclaré Denson. « Ce manque de visibilité est le vrai danger et c’est un problème que nous visons à résoudre.

« Les PME doivent adopter une approche proactive de la cybersécurité facilement accessible et ne pas attendre d’avoir été attaquées pour mettre en œuvre une solution. Nos experts sont dans cette industrie depuis plus de 15 ans, et nous avons vu à quel point les cybercriminels modernes sont devenus très en avance sur la courbe », a-t-il ajouté.

Cybots n’est pas le seul acteur technologique basé à Singapour à faire des percées sur le marché de la Nouvelle-Zélande, la filiale de services informatiques de Singtel, NCS, renforçant sa présence en Australie via le acquisition récente du partenaire Microsoft basé à Sydney Eighty20.

Eighty20 devait continuer à fonctionner de manière indépendante sous NCS, tous les employés continuant leur rôle, a affirmé le fournisseur de services à l’époque. Les fondateurs du partenaire Microsoft, John Kelly et Justin Rees, conserveraient également une participation minoritaire « importante » et conserveraient leurs rôles au sein de l’entreprise, a-t-il été suggéré.

« NCS est à la pointe de l’innovation numérique et, combiné à son héritage dans les transformations à grande échelle, en particulier le gouvernement, [cela] en fait le partenaire idéal pour notre prochaine phase de croissance », a déclaré Rees à l’époque.

Toute l’actualité en temps réel, est sur L’Entrepreneur

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici